Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vie Protestante Réformée

  • : Refuge Protestant
  • Refuge Protestant
  • : Blog Protestant Réformé
  • Contact

  Ouvrez votre maison

à l'homme sans asile.

Soyez heureux de partager ;

ne maltraitez pas l'étranger qui,

rongé de chagrin, sur vos terres s'exile...

Bouchra Maurice 

  Croix Huguenote

par theme
Croix Huguenote

Vous pouvez retrouver

Refuge Protestant

sur

Facebook, Google +, Twitter

en cliquant sur l'un des trois liens 

ci dessous

Facebook suivi

Refuge Protestant Google +
Refuge Protestant sur Google +
Google plus Refuge Protestant

 

Twitter Refuge Protestant
1 mars 2014 6 01 /03 /mars /2014 17:54
Le tic-tac

Un jeune petit garçon était couché, d'un air câlin, entre les jambes de son père :

 

« Papa, laisse-moi entendre le tic-tac ! »

 

Ce petit bruit régulier, comme la respiration de quelque être étrange caché dans sa botte d'or, a le don de le ravir.

 

Et ce jeune petit garçon, d'une de ses mains serre la main de son papa, de l'autre, il approche de son oreille l'objet convoité qui vient de lui être tendu et défait du poignée.

 

Voyons comme il écoute, avec une expression à la fois naïve et profonde, avec un demi-sourire, mystérieux comme la petite voix cadencée qui lui raconte de belles choses.

 

Plus tard, la montre - la sienne - lui dira, d'un ton beaucoup plus net et plus expressif :

 

« Dépêche-toi, c'est l'heure d'aller à l'école » ;

 

ou bien, tirée en cachette à la fin d'une longue matinée de leçons :

 

« Plus que dix minutes, et puis la liberté ! »

 

Elle lui rappellera jour après jour, qu'il y a une heure pour le devoir comme pour le plaisir et que l'exactitude est une grande vertu, et le moyen de faire beaucoup sans jamais être en retard.

 

Pour le moment bien qu'encore si petit, ce jeune petit garçon écoute, il écoute encore, jusqu'à ce que, fatigué de son jouet, il le rende à qui de droit, en disant :

 

« Tiens, papa ».

 

Toutes les heures, montres, pendules et horloges, ont marqué, par leur tic-tac et leurs sonneries, le passage à la suivante.

 

Tous nous voulons, prêter l'oreille pour entendre ce qu'une montre, une horloge, ont à nous dire, aussi attentivement que ce jeune petit garçon écoutait les secrets de la montre d'or.

 

Tic-tac ; c'est le temps qui passe si vite !

 

Aujourd'hui enfant ; bientôt jeune homme ou jeune fille.

 

Bientôt la vie avec ses grands dangers et ses grands devoirs.

 

Vient cet âge adulte, puis celui rapprochant de la finalité sur cette terre.

 

L'on voudrait pouvoir s'arrêter, à la fin d'une journée heureuse, pour la revivre et la savourer lentement.

 

Et le temps nous entraîne plus loin.

 

Souvent l'on voudrait aussi en reprendre une autre, mal employée pour la recommencer :

 

« Je me suis levé mal disposé, j'étais impatient, sans courage, ou pris par des soucis et épreuves, cette heure semble avoir été perdue ! »

 

Et il y en a tant de ces journées, qui nous apparaissent comme des taches marquantes, voulues ou non, injustes ou fruit de la méchanceté du dehors, des tâches terribles ou produit de nos inconséquences.

 

Non, ces journées ne se recommencent pas, c'est le passé ou l'actualité parfois oblige justement ou injustement d'en goûter l'amère mixture.

 

Mais nous pouvons faire une chose, remettre notre existence à Dieu pour qu'Il le pardonne et/ou qu'Il le guérisse.

 

Tic-tac ; c'est la voix mystérieuse de l'avenir.

 

Que nous apportera aujourd'hui ? Demain ?

 

Dieu le sait.

 

Une journée de grâce, si nous le Lui demandons.

 

Oui, si nous la commençons et voulons la continuer avec Lui quelqu'en soit la nature même de cette journée, soumise et soumis à Sa Volonté pour notre bien au dela de toutes circonstances bonnes ou mauvaises.

 

Le tic-tac du temps qui passe nous dît et répète :

 

« Confiance ! Jésus, le Sauveur de demain comme celui d'hier, peut nous rendre capables, et nous donner une journée bénie, où, comme Lui, nous «croissions en sagesse, en stature et en grâce devant Dieu et devant les hommes».

 

 

 

E. Bovon,

 

Bible

Croix Huguenote

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Source : Texte adapté de Regards

Partager cet article

Repost 0
Published by Refuge Protestant Refuge Protestant - dans Au Pays du Soleil
commenter cet article

commentaires

Album Refuge Protestant

Alors que nous étions encore sans Force,
Jésus au temps marqué par Dieu,
est mort pour nous
sauver et délivrer
 (La Bible)

Croix Huguenote

  Une femme oublie-t-elle

l'enfant qu'elle allaite?

... Quand elle l'oublierait,

Moi je ne t'oublierai point.

Voici, je t'ai gravée sur mes mains

Esaïe 49.16

Croix Huguenote 

par theme

 

Google-Translate-English to French  drapeau-israel.gif   Traduire français en ItalianTraduire français en SpanishGoogle-Translate-English to Japanese BETA Traduire français en Arabic Traduire français en PortugueseTraduire français en Arabic Traduire français en Czech Traduire français en danish  Traduire français en Finnish Traduire français en German Traduire français en Greek Traduire français en Hindi  Traduire français en Korean BETAGoogle-Translate-Chinese (Simplified) BETA Traduire français en Croatian Traduire français en NorwegianTraduire français en Arabic Traduire français en Polish  Traduire français en Romanian Traduire français en Russian Traduire français en Russian BETA   Traduire français en SwedishTraduire français en Dutch