Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vie Protestante Réformée

  • : Refuge Protestant
  • : Blog Protestant Réformé
  • Contact

Jean Calvin

"Puisque Dieu, par conséquent, nous justifie par la Médiation du Christ, Il nous Acquitte, non pas par l'aveu de notre innocence personnelle, mais par une imputation de la justice ; de sorte que nous, qui sommes injustes en nous-mêmes, sommes considérés comme Justes en Jésus Christ."

 Nombres visites
depuis sa création
 
182 141

  Ouvrez votre maison

à l'homme sans asile.

Soyez heureux de partager ;

ne maltraitez pas l'étranger qui,

rongé de chagrin, sur vos terres s'exile...

B. M.

  Croix Huguenote

par theme
Croix Huguenote

Vous pouvez retrouver

Refuge Protestant

sur

Facebook, Pinterest, Twitter

en cliquant sur l'un des trois liens 

ci dessous

 

Facebook suivi

Refuge Protestant Pinterest
Twitter Refuge Protestant
23 octobre 2011 7 23 /10 /octobre /2011 15:15
Petites histoires (3)

fc273f80e7

ARRESTATION DE REBELLES

 

Lors des persécutions qui sévirent en Ecosse contre les Réformés, au 18e siècle, le pasteur John Welsh se perdit dans les montagnes, alors qu'il se rendait à une réunion de chrétiens fixée au lendemain.


La nuit tombait ; il aperçut une maison dans le loin¬tain.

Est-ce la maison d'un ami ou d'un adversaire ? Welsh n'avait pas d'autre choix que de frapper à cette porte.

Bientôt les propos de son hôte lui confirmèrent qu'il était entré chez un ennemi déclaré des Réformés.

Cet homme cherchait à faire comparaître devant les tri¬bunaux un certain John Welsh dont chacun vantait le zèle.

Le pasteur ne broncha pas et se contenta de dire :

"Je suis en route pour arrêter des rebelles. Je sais où trouver John Welsh. Si vous voulez bien m'accompagner, je vous le livrerai demain".

Dès le lendemain matin, les deux hommes partirent ensemble.

On devine la surprise de l'hôte quand il se trouva au milieu de gens réunis pour rendre culte au Seigneur.

Et son étonnement augmenta encore quand il vit celui qu'il avait logé la veille prendre place dans l'assistance, puis prêcher avec une puissance donnée par Dieu lui-même.

La prédication terminée, l'homme s'approcha de Welsh et lui dit :

"Vous m'avez dit hier soir que vous alliez arrêter les rebelles. Je suis du nombre. Je me suis révolté contre Dieu, mais la grâce a été plus forte, et c'est elle qui s'est emparée de moi !".

 

barre lierre

 

UN BIEN CURIEUX PRISONNIER

 

 

Au début du règne de Louis VI, le vice-roi de Naples visitait les galères.

Pour honorer son passage, on lui donna l'autorisation de libérer un prisonnier.

Mais lequel ?

Alors, il les ques¬tionna et tous se prétendirent justes, sauf un qui lui dit :

« Je suis un pauvre type, je paye, c'est normal ».

« Misérable, dit le roi, quel malheur que tu sois parmi tous ces braves gens ! Tu vas les contaminer. Hâte-toi de sortir ! »

Et il fut gracié.

 

barre lierre

 

MIS EN EXAMEN

 

Depuis quelques années, les médias nous ont habitués à entendre parler de gens «mis en examen», parce qu’ils sont soupçonnés de quelque délit.

Cette procédure marque le début de l’instruction judiciaire qui peut durer un certain temps avant de conclure soit à l’inculpation, soit à la mise hors de cause.

 Qui ne serait pas alarmé d’être mis en examen par un juge, même s’il pense pouvoir se disculper ?

Et qu’en serait-il si toutes nos actions étaient mises en plein jour ?

Telle est pourtant la situation de chacun devant Dieu, le Juge suprême.

« Toutes choses sont nues et découvertes aux yeux de celui à qui nous avons affaire » (Hébreux 4 : 13).

Dieu n’a pas besoin d’enquête, de témoignages, de preuves, de pièces à conviction, dont l’absence permet à bien des coupables d’échapper aux poursuites. Lui connaît tout à fond et juge sans avoir besoin de délibérer.

Si la sentence contre les mauvaises œuvres ne s’exécute pas immédiatement, c’est parce que Dieu est patient envers tous « ne voulant qu’aucun périsse, mais que tous viennent à la repentance » (2 Pierre 3 : 9).

« Celui qui croit en Lui n’est pas jugé, mais celui qui ne croit pas est déjà jugé, parce qu’il n’a pas cru au nom du Fils unique de Dieu » (Jean 3 : 18).

 

barre lierre

 

TROP PETIT

 

La jeune fille à laquelle Mozart fut tout d’abord fiancée se fatigua de lui et déclara qu’elle ne le trouvait pas assez bien pour elle. Elle prétendit qu’il était trop petit.

Plus tard, quand le célèbre compositeur eut atteint la gloire, on interrogea la jeune fille. Elle ne fit aucune difficulté pour reconnaître son erreur.

- Je ne connaissais rien de son génie ; je ne voyais en lui qu’un petit homme, dit-elle.

Ce n’est pas seulement parce qu’on a parlé aux enfants du « petit Jésus », au moment de Noël, que beaucoup de personnes s’intéressent plus à Lui.

Par ignorance ou par méconnaissance, elles trouvent Jésus trop insignifiant pour qu’elles s’intéressent à Lui et Lui donnent leur vie.

Il est vrai qu’Il est venu au milieu de l’humanité de la façon la plus humble, naissant dans une étable, n’ayant pour berceau qu’une mangeoire destinée au bétail.

Il a grandi dans une famille modeste et a dû travailler de ses mains comme charpentier.

Et quand Il a commencé à parcourir les routes du pays d’Israël, Il cheminait à pied et sans un lieu où reposer sa tête.

Mais, plus on lit dans les évangiles ce qui Le concerne, plus on découvre Sa grandeur.

Plus on s’approche de Lui par la foi et la prière, plus Sa stature morale et spirituelle nous apparaît élevée.

N’en restons pas à une notion d’un petit Jésus petit et incapable de nous venir en aide.

Tout au contraire, découvrons Sa grandeur, Son amour, Sa puissance infinie, et donnons-Lui notre vie.

Si nous trouvons Jésus trop petit, insignifiant, nous risquons bien de le regretter plus tard, ici-bas ou dans l’éternité.

N’hésitons plus à nous intéresser à Lui et à Lui faire confiance.

 

 

barre lierre

 

PREFERER VIVRE LES YEUX BANDES...

 

Pour chaque Hindou, l'eau du fleuve Gange est sacrée et nécessaire aux purifications religieuses.

Des multitudes de pèlerins s'y baignent.

Or, il est manifeste que cette eau est particulièrement souillée, charriant toutes sortes d'impuretés et pullulant de microbes.

Un jour, un Européen, voulant le faire constater à un Hindou, en plaça une goutte sur son microscope pour la lui faire observer...

Devant la répugnance de ce qu'il vit, il eut involontairement un mouvement de recul. Puis, pris d'une colère, il saisit le microscope et le brisa sur le sol.

N'est-ce pas parfois la réaction de certains lecteurs de la Bible ?

Elle leur révèle, tel ce microscope, quels sont leur nature profonde, le mal qui taraude leur âme et leur misère en vivant sans Dieu.

Non seulement la Bible met le doigt sur les impuretés qui polluent notre cœur, mais elle nous appelle aussi à capituler devant Dieu.

Elle nous invite à reconnaître qu'il est seul capable de nous purifier et de donner un sens à notre vie, en nous offrant un pardon total.

Mais nous préférons souvent ignorer l'état réel dans lequel nous baignons.

Nous n'ouvrons pas ce Livre, de peur qu'il mette à jour notre perdition loin de notre Créateur, alors qu'il nous propose aussi la délivrance.

Soyons comme des malades prêts à entendre le diagnostic du médecin !

Prêts aussi à appliquer le remède et le traitement qui mènent à la guérison.

Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous pardonner nos péchés et nous purifier de toute injustice.

 

 

barre lierre

 

LA CRAINTE DE DIEU

 

Dieu nous aime. L'avez-vous déjà entendu dire ?

C'est vrai, et cet amour peut changer notre vie pour toute l'éternité.

Mais dire que Dieu est amour, ce n'est pas tout dire.

II y a amour et amour.

Pour certains, l'amour est une sorte de sentimentalisme faible, qui n'ose contrarier personne, des parents qui refusent de corriger leurs enfants, des tribunaux qui refuseraient par exemple de condamner les coupables.

Par "amour", on ne veut faire de mal à personne.

L'amour de Dieu désire ardemment le bien de tous.

Mais son amour n'est pas faiblesse.

Il désire le salut de tous, mais il ne permettra pas que le refus des uns puissent empêcher éternellement le bonheur des autres.

Le jour vient où Dieu jugera le mal et renverra irrémédiablement tous ceux qui auront refusé de se tourner vers Lui.

II mettra en place un monde de justice où, enfin, les siens connaîtront la joie et la paix.

La Bible parle de l'amour de Dieu mais aussi de la colère de Dieu.

Tôt ou tard, chacun de nous sera confronté à une de ces réalités.

Personne ne peut éviter de paraître devant Dieu. Mais la manière d'y paraître peut tout changer.

Si j'accepte le don gratuit du salut offert en Jésus qui a subi la colère divine à ma place, je rencontrerai Dieu comme un Père aimant.

Sinon, c'est devant un juge que je devrai comparaître et rendre des comptes.

De quelle manière, voudrais je le rencontrer, au dernier jour ? 

 

 

barre lierre

 

La corde et la vache



Un homme vint voir un pasteur : il avait quelque chose sur la conscience et désirait le confesser :
- Cela me pèse jour et nuit et ne me laisse aucun repos.
- Qu'est-ce donc ?
- Je n'ose pas le dire ; c'est trop pénible.
- Il faut pourtant l'avouer, sinon vous n'aurez pas de repos.
- J'ai volé.
- Et quoi ?
- Une corde.
- Eh bien ! dit le pasteur, rapportez-là à celui à qui vous l'avez prise. Dites-lui vos regrets, et l'affaire se réglera sûrement.
Peu de jours après, le voleur reparut et dit qu'il n'avait pas retrouvé la tranquillité d'esprit.
- M'aviez-vous tout dit ?
- Non !
- Eh bien ! dites-moi toute la vérité, cette fois-ci.
- C'est que, au bout de la corde, il y avait quelque chose, dit-il en hésitant.
- Il… il… y avait… une vache.
Beaucoup sont disposés à avouer la corde, mais pas la vache.
Aussi, il n'y a pas de pardon reçu, pas de paix, pas de transformation de la vie.
La Parole de Dieu déclare : " Si nous confessons nos péchés à Dieu, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et nous purifier de toute iniquité " (1 Jean 1:9).

 

barre lierre

Bomen72

bibles

Partager cet article
Repost0

commentaires

Charles Spurgeon

" J'avoue que je donnerais à peine un penny pour tout salut que je pourrais perdre. La vie éternelle est la chose dont nous avons besoin, la Vie de Dieu, qui ne peut jamais changer ou être enlevée de nous, et c'est ce qui est donné à toutes celles et ceux qui croient en Jésus Christ."

Car, lorsque que nous étions
encore sans force,
Christ, au temps marqué,
est mort pour des impies
 (Romains 5-6)

Croix Huguenote

  Une femme oublie-t-elle

l'enfant qu'elle allaite ?

... Quand elle l'oublierait,

Moi je ne t'oublierai point.

Voici, je t'ai gravée sur mes mains

Esaïe 49.16

Croix Huguenote 

par theme

 

Google-Translate-English to French  drapeau-israel.gif   Traduire français en ItalianTraduire français en SpanishGoogle-Translate-English to Japanese BETA Traduire français en Arabic Traduire français en PortugueseTraduire français en Arabic Traduire français en Czech Traduire français en danish  Traduire français en Finnish Traduire français en German Traduire français en Greek Traduire français en Hindi  Traduire français en Korean BETAGoogle-Translate-Chinese (Simplified) BETA Traduire français en Croatian Traduire français en NorwegianTraduire français en Arabic Traduire français en Polish  Traduire français en Romanian Traduire français en Russian Traduire français en Russian BETA   Traduire français en SwedishTraduire français en Dutch