Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vie Protestante Réformée

  • : Refuge Protestant
  • Refuge Protestant
  • : Blog Protestant Réformé
  • Contact

  Ouvrez votre maison

à l'homme sans asile.

Soyez heureux de partager ;

ne maltraitez pas l'étranger qui,

rongé de chagrin, sur vos terres s'exile...

Bouchra Maurice 

  Croix Huguenote

par theme
Croix Huguenote

Vous pouvez retrouver

Refuge Protestant

sur Facebook, Google +

en cliquant sur l'un des deux liens 

ci dessous

Facebook suivi

 

  Google + 

 

8 octobre 2015 4 08 /10 /octobre /2015 18:34
Le Ciel et l'enfer par Charles Spurgeon (3ème Partie)

Je vous dis que plusieurs viendront d'Orient et d'Occident et seront assis à table au royaume des cieux, avec Abraham, lsaac et Jacob ; et les enfants du royaume seront jetés dans les ténèbres de dehors ; il y aura là des pleurs et des grincements de dents (Mathieu 8 :11,12)

 

(...) Il n'y a point sur la terre d'âme vivante dont on puisse dire qu'elle soit en dehors de la grâce de Dieu.

 

Il est, il est vrai, quelques infortunés qui, ayant commis le péché irrémissible, sont abandonnés de Dieu ; mais à part cette exception, je me plais à le proclamer, la Souveraine Miséricorde embrasse l'humanité tout entière.

 

Plusieurs viendront et seront assis à table, au royaume, des cieux, avec Abraham, Isaac et Jacob.

 

Et d'où viendront-ils, ces heureux convives qui prendront place à la table du Père de famille ?

 

Mon texte nous l'apprend : ils viendront d'Orient et d'Occident.

 

Les Pharisiens soutenaient que, hors de leur cadre, le salut était impossible.

 

Mais voici Jésus-Christ qui tient un tout autre langage : Il affirme que de l'Orient et de l'Occident, il viendra des âmes au royaume de Dieu.

 

C'est ainsi qu'il en viendra, n'en doutons pas, de ces lointaines contrées de la Chine, où le Seigneur a ouvert une si large porte à l'Evangile, il en viendra de notre vieille Europe comme de l’Amérique ; des régions tropicales de l'Australie comme des froides zones du Canada, de la Sibérie, de la Russie.

 

De toutes les extrémités de la terre, il en viendra qui seront assis au banquet de Dieu.

 

Mais outre ce sens naturel et que j'appellerai géographique, les paroles qui nous occupent me semblent avoir un sens figuré et spirituel.

 

Selon moi, cette expression, l'Orient et l'Occident, désigne moins les points les plus reculés du globe, que cette classe d'âmes qui, en apparence, est, pour ainsi dire, aux antipodes du royaume de Dieu.

 

Il y a tels pécheurs dans le monde, du salut desquels chacun désespère.

 

On se dit :

 

« A quoi bon raisonner avec eux ? Quel bien pourrait-on leur faire? Tout est inutile; ils sont trop dépravés, trop avilis, trop endurcis pour qu'ils puissent jamais être ramenés à Dieu. »

 

Ecoutez ce que dit Jésus-Christ dans les paroles de mon texte :

 

Plusieurs viendront d'Orient et d'Occident et seront assis à table dans le royaume des cieux.

 

Oui, sachez-le : des dernières limites du royaume de Satan, des derniers degrés de l'échelle du vice, plusieurs viendront qui feront partie de la multitude des rachetés, acquise au prix du sang de l'Agneau.

 

Il y aura dans le ciel, plus d'un pécheur qui, à une époque de sa vie s'est plongé dans la fange des passions ; il y aura des intempérants, il y aura des femmes de mauvaise vie, qui, par la puissance de la Grâce Divine renoncèrent, ceux-ci à leur honteux excès celles-là à leurs débordements, et vécurent pendant le reste de leurs jours dans la tempérance, dans la justice et dans la piété.

 

Vous souvient-il d'un remarquable incident du ministère du grand Whitefield ?

 

Un jour prêchant devant un nombreux auditoire, il dit que « Jésus-Christ était prêt à sauver même les rebuts du diable, c'est-à-dire les âmes que Satan lui-même trouvait à peine assez bonnes pour lui. »

 

Le service fini, son amie, lady Huntingdon, fit comprendre à l'éminent prédicateur que cette hardiesse de langage ne lui avait point semblé tout à fait convenable.

 

A peine venait-elle de hasarder cette remarque, lorsqu'on vint dire à Whitefield que quelqu'un désirait lui parler.

 

Il y va, et remonte un instant après.

 

« Madame, dit-il à lady Huntingdon, devinez qui m'attendait en bas ? C'était une pauvre femme, tombée au dernier degré de l'abjection.

 

Oh ! Monsieur Whitefield, m'a-t-elle dit, vous nous avez assuré que Jésus recevrait les âmes même qui sont comme les rebuts du diable, et moi je suis une de ces âmes !... »

 

Cette parole fut le moyen de sa conversion.

 

Que personne ne trouve donc mauvais si les serviteurs de Christ s'adressent aux péagers et aux gens

de mauvaise vie.

 

J'ai été accusé, je le sais, d'attirer autour de moi « la vile multitude ».

 

A cela, je réponds : Que Dieu la bénisse, cette « vile multitude ! »

 

Que Dieu la sauve par mon moyen, et je serai trop honoré !

 

D'ailleurs, si elle est « vile », comme on le dit, qui a plus besoin de l'Evangile qu'elle ?

 

Qui a plus besoin que Christ lui soit annoncé ?

 

Certes, ce qui manque dans notre siècle dégénéré, ce ne sont pas des prédicateurs du grand monde, ce sont des hommes qui portent la Bonne Nouvelle du Salut à ceux que l'on appelle la lie du peuple.

 

Pour ma part, je trouve dans cette déclaration de mon texte :

 

Plusieurs viendront d'Orient et d'Occident, un puissant encouragement à annoncer l'Evangile aux plus grands des pécheurs.

 

Je crois, ainsi que je l'ai déjà dit, qu'à l'exception de ceux qui ont commis le péché contre le Saint-Esprit

 

(Note du traducteur anonyme de ce sermon : Si le péché contre le Saint-Esprit est un obstacle insurmontable au salut, c'est parce qu'il rend la repentance impossible.)

 

Il n'est pas d'homme sur la terre assez éloigné de Dieu pour que la Grâce ne puisse l'atteindre.

 

Je crois qu'il n'est pas jusqu'à l'un de ces malheureux, opprobre de l'espèce humaine, flétris, dégradés, abrutis presque par le vice, qui, par un effet de la Souveraine Miséricorde, ne puisse briller un jour dans la Gloire, comme la splendeur de l'étendue.

 

Trouvez-moi donc le dernier, le plus vil des pécheurs, je ne dédaignerai point de lui prêcher l'Evangile, car je sais que son âme immortelle est susceptible de salut, et de plus, je me souviens de cet ordre de mon Maître :

 

Va dans les chemins et le long des haies, et presse d'entrer ceux que tu trouveras, afin que ma maison soit remplie.

 

Plusieurs viendront d'Orient et d'Occident, et seront assis à table au royaume des cieux, avec Abraham, Isaac et Jacob.

 

(...)

 

Suite 4ème partie Le Ciel et l'enfer par Charles Spurgeon 

 

Bible (124)

Croix Huguenote

Partager cet article

Repost 0
Published by Refuge Protestant Refuge Protestant - dans Au Pays du Soleil
commenter cet article

commentaires

Album Refuge Protestant

Alors que nous étions encore sans Force,
Jésus au temps marqué par Dieu,
est mort pour nous
sauver et délivrer
 (La Bible)

Croix Huguenote

  Une femme oublie-t-elle

l'enfant qu'elle allaite?

... Quand elle l'oublierait,

Moi je ne t'oublierai point.

Voici, je t'ai gravée sur mes mains

Esaïe 49.16

Croix Huguenote 

par theme

 

Google-Translate-English to French  drapeau-israel.gif   Traduire français en ItalianTraduire français en SpanishGoogle-Translate-English to Japanese BETA Traduire français en Arabic Traduire français en PortugueseTraduire français en Arabic Traduire français en Czech Traduire français en danish  Traduire français en Finnish Traduire français en German Traduire français en Greek Traduire français en Hindi  Traduire français en Korean BETAGoogle-Translate-Chinese (Simplified) BETA Traduire français en Croatian Traduire français en NorwegianTraduire français en Arabic Traduire français en Polish  Traduire français en Romanian Traduire français en Russian Traduire français en Russian BETA   Traduire français en SwedishTraduire français en Dutch