Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vie Protestante Réformée

  • : Refuge Protestant
  • Refuge Protestant
  • : Blog Protestant Réformé
  • Contact

  Ouvrez votre maison

à l'homme sans asile.

Soyez heureux de partager ;

ne maltraitez pas l'étranger qui,

rongé de chagrin, sur vos terres s'exile...

Bouchra Maurice 

  Croix Huguenote

par theme
Croix Huguenote

Vous pouvez retrouver

Refuge Protestant

sur Facebook, Google +

en cliquant sur l'un des deux liens 

ci dessous

Facebook suivi

 

  Google + 

 

12 avril 2013 5 12 /04 /avril /2013 18:55
refuge du Chrétien 91
"Celui qui découvre que Jésus l'aime et qu'il est aimé voit tout à coup la vie sous un nouveau jour. Toutes choses prennent un ton différent. Les difficultés s'estompent, non qu'elles n'existent pas ou plus, mais vu sous un autre angle. Le monde est plus beau, le soleil est plus chaud, les oiseaux chantent plus fort..."


Celle ou celui qui rencontre le Dieu vivant, révélé aujourd'hui par Jésus dans la Bible, connaît les splendeurs d'un amour dont les élans humains ne sont qu'un pâle reflet. Rien ne viendra ternir cet amour car il est vraiment éternel.

Les difficultés, les épreuves, la mort même peuvent survenir, le Chrétien de coeur gardera cet amour dans son coeur, et lui permettra de tout supporter.

Devant la famine, les calomnies, les persécutions, toutes les avanies que la méchanceté des hommes peut inventer, les Chrétiens chantent l'amour de Dieu.

Regardons ces femmes et hommes qui surgissent du fond de l'histoire. Ils ont découvert que Dieu les aimait.

Bien avant la venue de Jésus Christ, Israël a connu et connaît la réalité de l'élection du Dieu vivant. Ils se sont vus choisis, conduits, aimés, appelés pour des tâches d'une portée immense.

Moïse, en faisant paître ses moutons dans le désert, pouvait il penser que son nom serait prononcé par des générations de jeunes enfants et d'adultes, bien plus que celui des plus grands conquérants, simplement parce que Dieu l'avait choisi et aimé ?

La vie de Moïse a été tout entière marquée par ce grand amour de Dieu.

Et Elie ? Il a connu aussi la bonté de Dieu, tout son amour, au sein de l'adversité.

Puis, Jésus Christ nous a révélé encore l'amour de Dieu pour tous les hommes, comme il en avait le dessein depuis le commencement.

Combien de Chrétiens dans l'Eglise Primitive, au moment de la Réforme et encore aujourd'hui, ont chanté cet amour dans les pires épreuves et les tourments.

Comme il est merveilleux de se savoir ainsi aimé ! Le désespoir, le vague à l'âme et l'ennui disparaissent de notre vie.

Selon ce divin exemple, nous apprenons également à aimer à notre tour.

Dieu nous montre tous les malheureux qui nous environnent. Comme le soleil réchauffe les pierres, ainsi nos coeurs à Son contact deviennent chauds et aimants.

Nous cessons de ne penser qu'à nous mêmes et nous partons de par le monde pour aimer, soigner, consoler, délivrer et guérir au nom de Jésus Christ.

Le Chrétien, qui reçoit cet amour extraordinaire dans son coeur, devient capable d'apporter dans nos sociétés humaines un sel qui les empêche de se corrompre, une lumière qui leur montre le chemin de la vie.

Dieu lui dit : "Détache les chaînes de la méchanceté, dénoue les liens de la servitude, renvoie libres les opprimés et que l'on rompe toute espèce de joug, partage ton pain avec celui qui a faim, fais entrer dans ta maison les malheureux sans asile, si tu vois un homme nu, couvre le et ne détourne pas de ton semblable." (Esaïe 58/6-7)

Le Chrétien qui entend cette voix n'agit pas seulement sur un plan individuel. Il est aussi une aide et un exemple dans son hameau, son village, sa ville, son pays.

Il n'est lié à aucune doctrine ou philosophie particulière dont il connaît les limites. Mais il a le souci d'intervenir dans les organismes de sa cité au nom de la justice et de l'amour de Dieu.

Il sait avec Dieu, s'arrêter là où il faut et agir jusqu'où il le faut.

Il ne dépasse pas ou outrepasse les droits et la Volonté de Son Maître.

"Voici, je me tiens à la porte et je frappe ; si quelqu'un entend ma voix et m'ouvre la porte, j'entrerai chez lui, je souperai avec lui et lui avec moi." (Apocalypse 3/20)

Une simple présence au foyer pour le souper, dans l'intimité comme avec un ami, voici une promesse certaine faite pour toute femme ou homme qui se sent seul ou découragé.

Mais qui parle ainsi ?

Le Christ mort sur la croix infâme à cause du péché des hommes et ressuscité pour leur justification, le Roi de Gloire, le Maître de l'histoire, le Dieu tout Puissant !

Comment entendre cette voix ?

Très simplement en lisant la Bible, la Parole de Dieu, dans le recueillement de la prière. Elle a la porté de n'importe qui. Même celles et ceux qui ne savent pas lire peuvent demander qu'on leur fasse la lecture simple.

Comment ouvrir la porte ?

En ayant foi en Jésus Christ dans la repentance pour notre existence passée sans Lui, contre Lui, et en devenant son disciple.
Voilà en bien peu de mots tout l'essentiel de la foi Chrétienne.

Elle n'est ni une doctrine, ni une église, ni un ensemble de rites, ni une morale.

Elle consiste uniquement en la personne vivante du Christ ressuscité venant souper, dans l'intimité avec nous.

Réalisons nous vraiment combien cela est radieusement incroyable ?

Toutes les religions établies sont bouleversées. Toutes les hiérarchies sociales sont anéanties. Tous les préjugés raciaux sont détruits. Tous les problèmes de notre vie sont résolus.

Quel pontife, quel prêtre, quel pasteur, quel curé, quel chef d'Etat, quel général, quel magistrat, qui donc peut en effet contester avec celui qui soupe dans l'intimité du Roi de gloire, du Maître de l'histoire, du Créateur tout puissant ?

Celles et ceux qui sortent de ce souper royal marcheront humblement soumis aux autorités civiles et religieuses de ce siècle lorsqu'elles accomplissent leur devoir.

Mais ils se dresseront souverainement contre elles lorsqu'elles cesseront d'accomplir la mission qui leur est donnée par Dieu. Rien jusqu'à la mort ne leur fera baisser la tête.

Ceux qui sortent de ce souper royal ne sont plus jamais seuls dans la vie. Tous les jours, ils reprennent leur place à cette table.

Ils soumettent leur questions au Roi de Gloire qui leur répond dans la mesure où ils peuvent comprendre Ses pensées.

Ils apprennent ainsi à regarder le monde et à se regarder eux mêmes dans une perspective nouvelle. Ils se sentent aimés, réconfortés.

Celles et ceux qui sortent de ce souper royal savent qu'ils vont retrouver leur hôte du soir dans les villes et les campagnes qu'ils traversent.

Ils le discernent là où une femme ou un homme a faim, soif, froid, souffre de la maladie, est rivé à une chaîne physique ou morale.

Ils ont hâte alors de rechercher ces femmes et hommes pour accourir auprès d'eux et leur venir en aide, pour partager avec eux tout ce qu'ils ont, pour détacher leurs chaînes.

Ceux qui sortent de ce souper royal ont enfin reçu une mission.

Ils sont envoyés par le Roi comme ses Ambassadeurs, et non comme des prosélytes de dogmes, de religiosité morte si protestante soit elle, non pour une étiquette mais un témoignage et exemple d'une vraie réalité.

Leur mission commence dans leur propre foyer et chez leurs amis.

Elle continue dans leur métier et ville. Elle exigera certes d'eux bien des labeurs, des sacrifices, et des tourments. Mais ils l'accompliront avec enthousiasme, cohérence, simplicité, et avec une grande foi par amour pour leur Roi.

Cette Bible, Parole de Dieu, qui conduit au Christ, se trouve maintenant éclairée par Lui.

On comprend et voit dès lors, que plus rien n'est pareil face à la présence ineffable du Maître de l'histoire.

Si certains passages peuvent paraître obscurs ou contradictoires, le souper royal permet de s'approcher de la lumière du Saint Esprit pour en voir tous les joyaux.

Notre intelligence naturelle étant trop obscurcie pour saisir les réalités spirituelles, notre Roi est toujours présent pour nous en donner la compréhension et l'application, si nous acceptons de nous soumettre avec sérieux et écoute à Sa sagesse.

L'écouter attentivement, c'est respecter cette condition fondamentale afin d'éviter les hérésies.

La Bible ainsi comprise globalement et avec le secours du Saint Esprit devient vraiment un instrument incomparable pour renouveler l'intelligence. Elle est la seule vraie autorité dans tous les domaines.

Avec elle, plus d'incertitude devant les divergences des théologiens et des prédicateurs, plus de problème sans solution.

Ainsi, il y a des femmes et des hommes répartis dans les divers secteurs de la vie économique, sociale voire politique parfois, sont en contact personnel et intime avec le Sauveur et Seigneur, préférant sa seule présence à tous les biens et tous les honneurs passagers.

Certes, ils sont peu nombreux malgré ce que l'on pourrait croire malheureusement. Parmi tous ceux qui se disent Chrétiens, seulement quelques uns le sont réellement.

Mais la volonté de Dieu est en cours dans le monde et dans l'histoire, conduite par ce Chef et Maître de l'histoire.

Elle est locale, nationale, internationale, ne connaissant ni les frontières étatiques ou ecclésiastiques, ni les différences de races ou de langue.

Charles Secrétan disait de la Bible qu'elle était le Livre qui a séché le plus de larmes, éclairé le plus de consciences, apaisé le plus de remords, et régénéré le plus de caractères.

Pour que Dieu se révèle à nous personnellement, il faut regarder Jésus Christ. En lisant sa vie, ses paroles, toute la Bible, qui rend témoignage de Lui, en demandant à Dieu de nous éclairer par son Saint Esprit, la Lumière simple mais profonde de son action se révèlera en nous.

Car, "Personne n'a jamais vu Dieu, mais le Fils unique, qui est dans le sein du Père, est Celui qui l'a fait connaître. La Parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité. A tous ceux qui l'ont reçue, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu." (Jean)

Source : Ce texte est extrait d'un auteur, membre de l'Eglise Réformée.
Croix huguenote

-----------
At Calvary
(Au Calvaire)


Guillaume R. Newell (1868-1956) fut pasteur, évangélisateur dans le bon sens du terme, un enseignant de Bible, un auteur, conférencier et l'auteur de l'hymne au Calvaire.

On se souvient de lui comme d'un homme humble qui a reconnu que c'était seulement par la grâce de Dieu qu'il a été en mesure d'accomplir tant de bonnes choses.


Guillaume était un adolescent très agité et rétif. Dans la désespérance, son père a écrit au président d'Institut de Bible de cette époque, le suppliant de permettre d'accepter son fils.

Depuis que le collège était ouvert aux étudiants pour l'étude de la  Bible, le président était au début résistant, parce que recherchant de la part de ses élèves sérieux et constance.

Mais finalement il fut entendu que Newell serait inscrit avec la stipulation impérieuse qu'il se rencontrerait avec le président tous les jours et prendrait ses études au sérieux.

Les prières d'un père, l'engagement du président du collège,  et la rencontre avec Dieu pour Newell se sont finalement ensuivies plusieurs années plus tard à revenir  à l'Institut de Bible  comme enseignant.

En 1895, Guillaume Newell met le témoignage de sa vie dans le format de poésie. Son ami et enseignant, Daniel Towner, Directeur de musique Chrétienne, ont composés ce bel hymne de reconnaissance de Jésus au Calvaire.

Newell fut pasteur aux Etats Unis  après 1891. Il connaissait également les séminaires dit "Oberlin", rappelant dans ce qui fut honorable et conforme à la Parole de Dieu, l'exemple de ce pasteur des Vosges, disciple du Christ.

Compositeur, Towner lui, a étudié la musique sous son père. Il était le directeur de musique à l'Église Méthodiste dans le  Binghamton, New York (1870-1882); l'Église Épiscopale Méthodiste de La rue de York, Cincinnati, Ohio (1882-1884); dans le Kentucky à Covington (1884-1885); et l'Institut de la Bible à Chicago dans l'Illinois (1893-1919).
cross-with-some-added illumination(2)

Traduction du chant :


Les années que j'ai passées dans la vanité et la fierté, en ne me souciant pas de mon Seigneur ont été crucifiées, en ne sachant pas,Il était pour moi, Il est mort sur le calvaire. La clémence là était grande et la grâce était libre ; le Pardon là m'a été multiplié ; là mon âme encombrée a trouvé la liberté : au calvaire.

Par le Mot de Dieu finalement mon péché j'ai appris ; alors j'ai tremblé à la loi que j'avais repoussée, jusqu'à ma prière d'âme coupable tournée au Calvaire.

Maintenant j'ai tout en Jésus, maintenant je le possède avec joie comme mon Roi, maintenant mon âme ravie peut seulement chanter du Calvaire.

Oh, l'amour qui a tiré le plan de salut ! Oh, la grâce qui l'a renversé à l'homme ! Oh, le golfe puissant sur lequel Dieu s'est vraiment étendu au Calvaire !
  1. Years I spent in vanity and pride,
    Caring not my Lord was crucified,
    Knowing not it was for me He died
      On Calvary.
    • Mercy there was great, and grace was free;
      Pardon there was multiplied to me;
      There my burdened soul found liberty,
          At Calvary.
  2. By God's Word at last my sin I learned;
    Then I trembled at the law I'd spurned,
    Till my guilty soul imploring turned
      To Calvary.
  3. Now I've giv'n to Jesus everything,
    Now I gladly own Him as my King,
    Now my raptured soul can only sing
      Of Calvary.
  4. Oh, the love that drew salvation's plan!
    Oh, the grace that brought it down to man!
    Oh, the mighty gulf that God did span
      At Calvary!

Source: hymnal.net

Partager cet article

Repost 0
Published by Refuge Protestant Refuge du Chrétien - dans Au Pays du Soleil
commenter cet article

commentaires

Album Refuge Protestant

Alors que nous étions encore sans Force,
Jésus au temps marqué par Dieu,
est mort pour nous
sauver et délivrer
 (La Bible)

Croix Huguenote

  Une femme oublie-t-elle

l'enfant qu'elle allaite?

... Quand elle l'oublierait,

Moi je ne t'oublierai point.

Voici, je t'ai gravée sur mes mains

Esaïe 49.16

Croix Huguenote 

par theme

 

Google-Translate-English to French  drapeau-israel.gif   Traduire français en ItalianTraduire français en SpanishGoogle-Translate-English to Japanese BETA Traduire français en Arabic Traduire français en PortugueseTraduire français en Arabic Traduire français en Czech Traduire français en danish  Traduire français en Finnish Traduire français en German Traduire français en Greek Traduire français en Hindi  Traduire français en Korean BETAGoogle-Translate-Chinese (Simplified) BETA Traduire français en Croatian Traduire français en NorwegianTraduire français en Arabic Traduire français en Polish  Traduire français en Romanian Traduire français en Russian Traduire français en Russian BETA   Traduire français en SwedishTraduire français en Dutch