Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vie Protestante Réformée

  • : Refuge Protestant
  • : Blog Protestant Réformé
  • Contact

Jean Calvin

"Puisque Dieu, par conséquent, nous justifie par la Médiation du Christ, Il nous Acquitte, non pas par l'aveu de notre innocence personnelle, mais par une imputation de la justice ; de sorte que nous, qui sommes injustes en nous-mêmes, sommes considérés comme Justes en Jésus Christ."

 Nombres visites
depuis sa création
 
186 791

  Ouvrez votre maison

à l'homme sans asile.

Soyez heureux de partager ;

ne maltraitez pas l'étranger qui,

rongé de chagrin, sur vos terres s'exile...

BM

  Croix Huguenote

par theme
Croix Huguenote

Vous pouvez retrouver

Refuge Protestant

sur

Facebook, Pinterest, Twitter

en cliquant sur l'un des trois liens 

ci dessous

 

Facebook suivi

Refuge Protestant Pinterest
Twitter Refuge Protestant
31 octobre 2015 6 31 /10 /octobre /2015 07:56
Le solide fondement posé par Dieu subsiste par Charles Spurgeon

"Le solide fondement posé par Dieu subsiste."

(2 Timothée 2:19)

 

Notre foi repose sur le fondement suivant : 

 

"Dieu était en Christ, réconciliant le monde avec Lui même en n'imputant point aux hommes leurs offenses" (2 Corinthiens 5:19).

 

La foi authentique se repose sur le grand fait que :

 

"La parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous" (Jean 1:14),

 

et :

 

"Christ aussi a souffert une fois pour les péchés, Lui Juste pour des injustes, afin de nous amener à Dieu... Lui qui a porté Lui même nos péchés en Son Corps sur le bois... Le châtiment qui nous donne la Paix est tombé sur Lui, et c'est par Ses Meurtrissures que nous sommes guéris." (1 Pierre 3:18 ; 2:24 ; Esaïe 53:5).

 

En un mot, le grand pilier de l'espérance du Chrétien est la substitution.

 

Christ s'est sacrifié à la place des coupables et Il a été fait péché pour nous, afin que nous puissions devenir la justice de Dieu en Lui.

 

Christ a offert un sacrifice de substitution vrai et acceptable à la placec et au lieu de tous ceux que le Père Lui avait donnés, dont Dieu Seul connaît les noms, et qui se reconnaissent dans leur propre coeur par leur foi en Christ.

 

Nous avons ici un fait cardinal de l'Evangile.

 

Si ce fondement disparaissait, que pourrions nous faire ?

 

Mais il demeure aussi ferme que le Trône de Dieu.

 

Nous le savons, nous nous reposons dessus en nous se réjouissant.

 

Notre plaisir consiste à tenir à ce fondement, à le méditer et à le proclamer.

 

Nous désirons voir la gratitude qui jaillit de ce fondement servir de moteur à chaque partie de notre vie et de notre conversation.

 

Une attaque directe est menée de nos jours contre la doctrine de l'expiation.

 

Les hommes ne peuvent pas supportée l'idée de substitution.

 

Ils grincent des dents à la seule pensée que l'Agneau de Dieu a porté le péché de l'homme.

 

Mais nous, qui connaissons par expérience la précieuse valeur de cette Vérité, nous nous élevons contre eux en la proclamant avec confiance et sans répit.

 

Nous refusons de la diluer, de la changer ou de la gaspiller d'une manière ou d'une autre.

 

Nous voulons toujours proclamer Christ, un substitut précis, qui porte la culpabilité et la souffrance de l'homme à la place des hommes.

 

Nous ne pouvons ni n'osons l'abandonner, car il s'agit de notre vie et, en dépit de toutes les controverses, nous savons au fond de notre coeur que :

 

"Le solide fondement posé par Dieu subsiste !"

 

Amen,

 

 

 

 

 

 

 

Refuge Protestant

Charles Haddon Spurgeon,

Pasteur Réformé Baptiste

.

.

.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Charles Spurgeon

" J'avoue que je donnerais à peine un penny pour tout salut que je pourrais perdre. La vie éternelle est la chose dont nous avons besoin, la Vie de Dieu, qui ne peut jamais changer ou être enlevée de nous, et c'est ce qui est donné à toutes celles et ceux qui croient en Jésus Christ."

Car, lorsque que nous étions
encore sans force,
Christ, au temps marqué,
est mort pour des impies
 (Romains 5-6)

Croix Huguenote

  Une femme oublie-t-elle

l'enfant qu'elle allaite ?

... Quand elle l'oublierait,

Moi je ne t'oublierai point.

Voici, je t'ai gravée sur mes mains

Esaïe 49.16

Croix Huguenote 

par theme

 

Google-Translate-English to French  drapeau-israel.gif   Traduire français en ItalianTraduire français en SpanishGoogle-Translate-English to Japanese BETA Traduire français en Arabic Traduire français en PortugueseTraduire français en Arabic Traduire français en Czech Traduire français en danish  Traduire français en Finnish Traduire français en German Traduire français en Greek Traduire français en Hindi  Traduire français en Korean BETAGoogle-Translate-Chinese (Simplified) BETA Traduire français en Croatian Traduire français en NorwegianTraduire français en Arabic Traduire français en Polish  Traduire français en Romanian Traduire français en Russian Traduire français en Russian BETA   Traduire français en SwedishTraduire français en Dutch