Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vie Protestante Réformée

  • : Refuge Protestant
  • : Blog Protestant Réformé
  • Contact

Jean Calvin

"Puisque Dieu, par conséquent, nous justifie par la Médiation du Christ, Il nous Acquitte, non pas par l'aveu de notre innocence personnelle, mais par une imputation de la justice ; de sorte que nous, qui sommes injustes en nous-mêmes, sommes considérés comme Justes en Jésus Christ."

 Nombres visites
depuis sa création
 
188 573

  Ouvrez votre maison

à l'homme sans asile.

Soyez heureux de partager ;

ne maltraitez pas l'étranger qui,

rongé de chagrin, sur vos terres s'exile...

BM

  Croix Huguenote

par theme
Croix Huguenote

Vous pouvez retrouver

Refuge Protestant

sur

Facebook, Pinterest, Twitter

en cliquant sur l'un des trois liens 

ci dessous

 

Facebook suivi

Refuge Protestant Pinterest
Twitter Refuge Protestant
13 avril 2014 7 13 /04 /avril /2014 14:00
Le plan de salut, inconcevable à l'esprit humain

Du commencement à la fin, l'Ecriture proclame sa Divine inspiration.

 

Les prophètes, le Christ et ses apôtres la confirment sans aucune réserve.

 

La Synagogue et l'Eglise primitive y ont aussi cru absolument.

 

Mais la Bible présente-t-elle des traits internes qui confirment son origine surnaturelle ?

 

Sans doute aucun, et Dieu a voulu qu'elle soit à elle même sa propre preuve.

 

Il n'a pas permis que la question primoridale de l'autorité de l'Ecriture dépende de recherches minutieuses pour lesquelles les savants seuls ont des loisirs et des capacités, ni d'argumentations abstraites et métaphysiques inacessibles au commun des mortels.

 

Il faut que se dégage des pages de l'Ecriture une démonstration évidente de son autorité et de son origine.

 

A cela s'ajoute bien entendu le témoignage intérieur du Saint Esprit, sans lequel il n'y a pas de foi véritable et vivante en la Parole de Dieu  (A. Saphir, christ et les Ecritures p46)

 

L'Ecriture, qui prétend à juste titre et légitimement être la Parole de Dieu, fait de Lui un portrait unique, dépassant toute représentation humaine de la divinité.

 

Seul, "l'Eternel est grand et très digne de louange (...)car tous les dieux des peuples sont des idoles". (Psaume 96 /4-5).

 

A part quelques rares vestiges d'une révélation primitive, les mythologies babylonnienne, égyptienne, grecque, romaine, germanique, celte, hindoue, chinoise, etc... témoignent d'un vaste naufrage de toutes les notions de vérités, de sainteté et de certitude.

 

Le Dieu de la Bible est le Seul Vrai Dieu, Esprit, Créateur, Maître Souverain de l'univers, Glorieux, Eternel, Saint, absolument Sage, inconnaissable en son Essence, d'une justice Parfaite, et d'un Amour insondable jaillissant de Son coeur de Père.

 

Il est aussi Le Rédempteur, souffrant avec sa créature déchue, venant à elle par la révélation et l'incarnation, réalisant - et à quel prix !!! - le plan grandiose du salut de l'humanité.

 

La personne de Jésus Christ dépasse également tout cadre terrestre.

 

"Ce n'est pas ainsi qu'on invente".

 

Aucun auteur humain n'aurait pu imaginer parmi les fils de notre race une figure aussi pure et aussi radieuse.

 

"Jamais homme n'a parlé comme cet homme" (Jean 7-46)

 

Nul n'a jamais vécu, souffert, aimé comme Lui.

 

Ressuscité, Il est Seul capable de nous régénérer avec Lui.

 

Jésus Christ, la Parole faite chair, est La Preuve par excellence de l'Inspiration Divine de la Parole faite livre.

 

Il en est même la seule preuve réellement nécessaire.

 

Celui qui, par la foi et l'illumination du Saint Esprit, a rencontré en Lui le Dieu vivant dans les pages du livre sacré, n'a pas besoin d'autre démonstration.

 

Il s'écrie :

 

"Je sais une chose : c'est que j'étais aveugle et que maintenant je vois" (Jean 9.25)

 

Cet homme-Dieu - et ce Livre - m'ont rendu voyant et vivant à la fois !

 

"Mon oreille avait entendu parler de Toi ; mais maintenant (que je t'ai lu ) mon oeil t'a vu (...)" (Job 42.5)

 

Livré à lui-même, sans son état actuel de chute, l'homme ignore l'essentiel de sa nature et de sa destinée.

 

D'où vient il, quel est le but de son existence, de ses souffrances, de sa mort, où s'en va-t-il enfin ?

 

Il ne saurait le dire.

 

Toutes les religions et toutes les philosophies, s'annulant les unes les autres par leurs contradictions, le laissent sur toute la ligne dans l'incertitude et les ténèbres.

 

La Bible Seule, Parole du Créateur, lui donne la réponse à toutes ces questions.

 

Elle lui révèle son origine, la plus haute qui soit, puisqu'il a été créé à l'image de Dieu.

 

Elle explique par la chute l'état contradictoire dans lequel il se trouve, tiraillé entre le bien et le mal, le bonheur et la souffrance, la vie et la mort.

 

Devant ce miroir, l'homme voit avec étonnement son coeur mis à nu.

 

Il se sent connu, repris, jugé, mais aussi appelé, aimé, apprécié, réhabilité.

 

L'Auteur de la Bible est omniscient.

 

Il a créé l'homme et n'a pas besoin qu'on Lui dise ce qui est en Sa créature.

 

La Bible présente tout l'être humain en raccourci, elle met en lumière ses ressorts profonds, ses passions secrètes, ses possibilités insoupçonnées (1 Corinthiens 14.25).

 

Jamais livre n'a parlé comme ce livre, et l'homme, par un instinct mystérieux (Jean 10.4), reconnaît en cette voix celle du Père qui le conduit sur le chemin de la vie éternelle.

 

Il sait désormais après avoir répondu à l'Appel Divin où il va, il découvre le sens de l'histoire comme de sa propre destinée, il se prépare en vue du royaume qui vient, il vit déjà en fonction de l'éternité.

 

Vraiment, nous reconnaissons avec Paul que de telles choses ne sont point montées au coeur de l'homme ; elles portent en elles mêmes la preuve de leur origine surnaturelle (1 Corinthiens 2. 9-10).

 

En comparant une fois de plus les diverses religions à celle de l'Ecriture, nous constatons ceci.

 

Les systèmes humains ne peuvent offrir un véritable salut parce qu'ils ne connaissent pas le Dieu trois fois Saint, Ses exigences absolues et Sa condamnation de toute désobéissance à Sa loi.

 

N'ayant pas le sens réel du péché, ils n'en offrent pas non plus la solution.

 

L'homme n'est pas irrémédiablement perdu, et peut se racheter par ses efforts et ses "bonnes oeuvres".

 

Il se sauve donc lui même, ou plutôt, il ne se sauve pas du tout et sa conscience, troublée malgré tout, ne trouve jamais la certitude du pardon, sinon quand il le peut, et lorsque Dieu Seul le lui permet, une tentative désespérée et acharnée à faire taire celle ci dans les mirages et sirènes de notre société jusqu'au jour où, pliant devant la Grâce et Amour Divin, il se jette à ses pieds pleins de repentance et de reconnaissance.

 

Mais il y a plus douloureux et terrible, c'est qu'après s'être évertué à fuir et lorsque le dernier souffle aura été donné, il faudra se retrouver inévitablement face au Trône Divin où tout compte nous sera redemandée au regard de son Appel, de nos actions, paroles, pensées, secrètes et visibles.

 

La Bible au contraire dénonce , comme Dieu Seul peut le faire, la culpabilité, l'incapacité et la perdition éternelle de l'homme.

 

Puis elle montre le Seigneur Lui même payant par Amour toute notre dette à la croix et nous offrant GRATUITEMENT Sa Grâce incompréhensible, avec l'Assurance du Salut Total.

 

Tout notre avenir, terrestre et céleste, est désormais concentré en la personne de Celui qui vient régner éternellement.

 

Quel auteur humain, quel génie religieux aurait jamais inventé un message aussi humiliant pour le pécheur orgueilleux et aussi merveilleux pour le croyant repentant ?

 

Paul a raisons de s'écrier :

 

"Dieu a renfermé tous les hommes dans la désobéissance, pour faire miséricorde à tous. O profondeur de la richesse, de la sagesse et de la science de Dieu ! Que Ses jugements sont insondables, et Ses voies incompréhensibles ! Car qui a connu la pensée du Seigneur . (...) A Lui la gloire dans tous les siècles !!!" (Romains 11. 35-36)

 

Amen,

 

 

 

René Pache,

Bible

Croix Huguenote

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Source :L'inspiration et l'autorité de la Bible

Partager cet article
Repost0

commentaires

Charles Spurgeon

" J'avoue que je donnerais à peine un penny pour tout salut que je pourrais perdre. La vie éternelle est la chose dont nous avons besoin, la Vie de Dieu, qui ne peut jamais changer ou être enlevée de nous, et c'est ce qui est donné à toutes celles et ceux qui croient en Jésus Christ."

Car, lorsque que nous étions
encore sans force,
Christ, au temps marqué,
est mort pour des impies
 (Romains 5-6)

Croix Huguenote

  Une femme oublie-t-elle

l'enfant qu'elle allaite ?

... Quand elle l'oublierait,

Moi je ne t'oublierai point.

Voici, je t'ai gravée sur mes mains

Esaïe 49.16

Croix Huguenote 

par theme

 

Google-Translate-English to French  drapeau-israel.gif   Traduire français en ItalianTraduire français en SpanishGoogle-Translate-English to Japanese BETA Traduire français en Arabic Traduire français en PortugueseTraduire français en Arabic Traduire français en Czech Traduire français en danish  Traduire français en Finnish Traduire français en German Traduire français en Greek Traduire français en Hindi  Traduire français en Korean BETAGoogle-Translate-Chinese (Simplified) BETA Traduire français en Croatian Traduire français en NorwegianTraduire français en Arabic Traduire français en Polish  Traduire français en Romanian Traduire français en Russian Traduire français en Russian BETA   Traduire français en SwedishTraduire français en Dutch