Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vie Protestante Réformée

  • : Refuge Protestant
  • Refuge Protestant
  • : Blog Protestant Réformé
  • Contact

  Ouvrez votre maison

à l'homme sans asile.

Soyez heureux de partager ;

ne maltraitez pas l'étranger qui,

rongé de chagrin, sur vos terres s'exile...

Bouchra Maurice 

  Croix Huguenote

par theme
Croix Huguenote

Vous pouvez retrouver

Refuge Protestant

sur Facebook, Google +

en cliquant sur l'un des deux liens 

ci dessous

Facebook suivi

 

  Google + 

 

21 septembre 2009 1 21 /09 /septembre /2009 12:07

Charles Spurgeon


 

C'est Dieu qui justifie.

Qui accusera les élus de Dieu ?
C'est Dieu qui justifie !

(Romains 8:33).



C'est un fait vraiment merveilleux que d'être justifié, rendu juste.

 

Si nous n'avions pas violé les lois divines, nous aurions été justes par nature et nous n'aurions jamais eu besoin de justification.

 

Celui qui, toute sa vie, a fait tout son devoir et n'a jamais rien fait que son devoir, est, justifié par la loi morale.

Mais vous, mon cher lecteur; vous n'êtes pas dans ce cas, j'en suis parfaitement sûr. Vous avez trop de loyauté pour prétendre que vous êtes sans péché, aussi avez-vous besoin d'être justifié.

Si donc vous vous justifiez vous-même, vous n'arriverez qu'à vous séduire vous-même.

 

Ne l'essayez pas, cela n'en vaut pas la peine.

Si vous demandez à vos semblables de vous justifier, que pourront-ils faire ?

 

Moyennant cinq sous, plusieurs d'entre eux vous loueront; pour bien moins, d'autres vous calomnieront.

 

A quel prix donc doit-on estimer la valeur de leur jugement ?

Mais notre texte dit:

 

«C'est Dieu qui justifie», et c'est là le point capital.

 

N'est-ce pas là un fait remarquable et digne de toute notre attention ?

 

Venez et voyez.

En tout premier lieu, personne, si ce n'est Dieu Lui-même, n'aurait eu la pensée de justifier des coupables.

Ils se sont révoltés manifestement; de leurs deux mains ils ont fait le mal; ils ont progressé dans la méchanceté; après avoir subi les amères conséquences du péché, et avoir été contraints de le délaisser, ils y sont retournés encore.

 

Ils ont violé la loi et foulé aux pieds l'Évangile de Grâce.

 

Ils ont méprisé les proclamations de la Miséricorde Divine et ont persévéré dans leur impiété.

Comment peuvent-ils donc être pardonnés et justifiés ?

 

Leurs compagnons de péché, désespérant d'eux, disent :

 

«Ce sont des hommes pour lesquels le retour au bien est impossible.»

 

Même les chrétiens les regardent avec tristesse bien plus qu'avec espoir.

Mais tel n'est pas leur Dieu !

 

Dans la splendeur de sa grâce prévenante, Il ne se donnera pas de repos jusqu'à ce qu'il les ait justifiés, et les ait rendus dignes d'être acceptés en Jésus-Christ, son bien-aimé.

Personne, si ce n'est Dieu, n'aurait pu avoir la pensée de me justifier.

 

Je suis un sujet d'étonnement pour moi-même et j'ai la certitude que l’œuvre de la grâce doit être également manifeste pour d'autres.

 

Voyez Saul de Tarse, qui écumait de rage contre les serviteurs de Dieu.

 

Tel qu'un loup dévorant, il s'acharnait contre les brebis et les agneaux sans trêve ni merci, et pourtant Dieu le terrassa sur le chemin de Damas, changea son cœur, le justifia si pleinement que, depuis lors, cet homme devint le plus grand prédicateur de la justification par la foi que le monde ait jamais vu.

Souvent il a dû s'étonner que même il ait pu être justifié par la foi en Jésus-Christ, lui qui avait été un partisan convaincu du salut par les oeuvres de la loi.

 

Qui donc aurait pu avoir la pensée de justifier un homme tel que Saul le persécuteur, sinon Dieu lui-même ?

 

Glorieuse est là grâce du Seigneur !

Mais, quand même quelqu'un aurait eu la pensée de justifier l'impie, Dieu seul aurait pu le faire.

 

C'est une impossibilité pour quelqu'un de pardonner des offenses qui ne le concernent pas.

Voilà une personne qui a eu des torts graves à votre égard; vous pouvez lui pardonner, et j'espère que vous voulez le faire, mais nul autre que vous ne le peut.

 

Vous êtes l'offensé, de vous doit provenir le pardon.

 

Si nous avons péché contre Dieu, il est possible à Dieu de pardonner, car la transgression a été commise contre Lui.

 

C'est ce qui fait dire à David dans le psaume 51:

 

«J'ai péché contre toi, contre toi proprement, et j'ai fait ce qui est mal à tes yeux.»

 

Dieu étant l'offensé a aussi le pouvoir de pardonner l'offense.

Allons donc à Lui et demandons-lui grâce.

 

Ne nous laissons pas égarer par les prêtres qui voudraient que nous nous confessions auprès d'eux.

 

Ils n'ont aucune garantie dans la Parole de Dieu pour étayer leurs prétentions.

 

Mais lors même qu'ils auraient été choisis et consacrés pour absoudre de la part de Dieu, ne vaut-il pas mieux aller nous-mêmes au Tout-Puissant par Jésus-Christ le Médiateur, pour chercher et trouver le pardon auprès de Lui, puisque nous sommes sûrs que telle est la vraie marche à suivre?

 

Il y a trop de risques dans une religion par procuration.

Mieux vaut vous occuper personnellement de ce qui concerne votre âme que de vous en remettre à qui que ce soit.

Dieu seul peut justifier l'impie, mais Il peut le justifier parfaitement.

 

Il efface nos péchés complètement.

 

Il dit qu'en quelque endroit qu'on puisse les chercher on ne pourra jamais les trouver.

 

Par sa bonté infinie, Il a préparé les voies et moyens par lesquels il peut rendre blancs comme la neige des péchés aussi rouges que l'écarlate, et éloigner de nous nos transgressions comme l'orient est éloigné de l'occident.

 

Il ajoute :

 

«Je ne me souviendrai plus de vos péchés.»

 

Il poursuit son oeuvre jusqu'à l'anéantissement du péché.

 

Un ancien prophète s'écriait avec étonnement :

 

«Quel est le Dieu semblable à toi, qui pardonne l'iniquité et qui remets la transgression du reste de ton héritage ? Il ne conserve pas sa colère à toujours, car Il est abondant en grâce.»

 

C'est Dieu qui justifie (2ème partie)

 

Bible

Croix Huguenote

Partager cet article

Repost 0
Published by Refuge Protestant Refuge du Chrétien - dans Réflexion
commenter cet article

commentaires

Album Refuge Protestant

Alors que nous étions encore sans Force,
Jésus au temps marqué par Dieu,
est mort pour nous
sauver et délivrer
 (La Bible)

Croix Huguenote

  Une femme oublie-t-elle

l'enfant qu'elle allaite?

... Quand elle l'oublierait,

Moi je ne t'oublierai point.

Voici, je t'ai gravée sur mes mains

Esaïe 49.16

Croix Huguenote 

par theme

 

Google-Translate-English to French  drapeau-israel.gif   Traduire français en ItalianTraduire français en SpanishGoogle-Translate-English to Japanese BETA Traduire français en Arabic Traduire français en PortugueseTraduire français en Arabic Traduire français en Czech Traduire français en danish  Traduire français en Finnish Traduire français en German Traduire français en Greek Traduire français en Hindi  Traduire français en Korean BETAGoogle-Translate-Chinese (Simplified) BETA Traduire français en Croatian Traduire français en NorwegianTraduire français en Arabic Traduire français en Polish  Traduire français en Romanian Traduire français en Russian Traduire français en Russian BETA   Traduire français en SwedishTraduire français en Dutch