Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vie Protestante Réformée

  • : Refuge Protestant
  • Refuge Protestant
  • : Blog Protestant Réformé
  • Contact

  Ouvrez votre maison

à l'homme sans asile.

Soyez heureux de partager ;

ne maltraitez pas l'étranger qui,

rongé de chagrin, sur vos terres s'exile...

Bouchra Maurice 

  Croix Huguenote

par theme
Croix Huguenote

Vous pouvez retrouver

Refuge Protestant

sur

Facebook, Google +, Twitter

en cliquant sur l'un des trois liens 

ci dessous

Facebook suivi

Refuge Protestant Google +
Refuge Protestant sur Google +
Google plus Refuge Protestant

 

Twitter Refuge Protestant
14 octobre 2017 6 14 /10 /octobre /2017 07:30
La Foi Chrétienne et la franc-maçonnerie

Les deux textes ci-dessous sur « Franc-Maçonnerie et Christianisme » sont tirés du quatrième volume de l’ouvrage de Jean-Marc Berthoud (rédigé en cinq volumes), l’Histoire alliancielle de l’Église dans le monde, livre à paraître, Dieu voulant, dans un proche avenir.

 La foi chrétienne et la franc-maçonnerie 

 

 Par Jean-Marc Berthoud,

Lors du 12e Salon des Antiquaires tenu à Lausanne du 12 au 27 novembre 1981, une exposition fut consacrée à L’art dans la franc-maçonnerie. A l’occasion de cette exposition patronnée par un comité maçonnique, un texte, intitulé Pourquoi le symbolisme ? a été diffusé afin d’expliquer aux profanes les buts éminemment spirituels poursuivis par cette organisation beaucoup moins discrète aujourd’hui que par le passé.

Ces buts ainsi ouvertement affichés sont-ils compatibles avec la foi chrétienne ?

Examinons-les point par point avec l’attention qu’ils méritent.

Le texte maçonnique est imprimé en italique.

 

 

 Article 1. 

Héritiers spirituels des bâtisseurs de cathédrales au Moyen Âge, les francs-maçons entendent élever, par leur participation active, ce qu’ils nomment le temple idéal de l’humanité.

 

Réfutation — Héritiers spirituels des bâtisseurs de cathédrales du Moyen Âge, comme ils l’affirment, les francs-maçons ne devraient-ils pas oeuvrer, comme le firent ces bâtisseurs, à l’édification du temple de Dieu qu’est l’Église de Notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ ?

___

 

Article 2. Une telle entreprise – à jamais inachevée – suppose à la base un effort constant de la part de chaque franc-maçon dans la quête de la Vérité qu’il est appelé à chercher d’abord en lui-même.

 

Réfutation — La Foi chrétienne n’enseigne-t-elle pas que la Vérité – notre Seigneur Jésus-Christ lui-même, vrai Dieu et vrai homme, venu auprès des hommes pour le salut d’une humanité perdue – n’a pas à être recherchée en nous-mêmes, créatures limitées et pécheresses, mais en Dieu et dans sa Révélation ? C’est par le témoignage inerrant [sans erreur aucune] des Écritures à l’oeuvre parfaite et achevée d’Incarnation et d’Expiation du Fils de Dieu, que nous pouvons avoir accès, par l’Esprit Saint, au Père et ainsi participer à l’édification du Royaume de Dieu.

 ___

 

Article 3. Chacun des membres de cette société discrète – trop souvent qualifiée à tort de secrète – entreprend cette démarche spirituelle en toute liberté, à l’écart des dogmes politiques, religieux et philosophiques.

 

Réfutation  La Foi chrétienne ne peut s’écarter des dogmes politiques, religieux et philosophiques révélés par Dieu dans les Saintes Écritures. En effet, le chrétien accepte la Vérité, son Seigneur Jésus-Christ et tous les dogmes politiques, religieux, philosophiques, économiques et même scientifiques, enseignés par Lui, tant dans l’Ancien que dans le Nouveau Testament. Ceci, afin de pratiquer la Vérité. Remarquons que l’affirmation de se tenir à l’écart de tout dogme proclame déjà un dogme.

 ___

 

Article 4. Voilà pourquoi les francs-maçons grossissent les rangs des défenseurs les plus acharnés de la liberté individuelle et de la tolérance. Chaque franc-maçon se considère comme une pierre de l’édifice qu’il contribue à élever.

 

Réfutation — Comment peut-on se prétendre le défenseur acharné d’un dogme – la liberté individuelle – et être en même temps tolérant à l’égard de ceux qui refusent ce dogme ? Pour le chrétien, l’absolutisation de la liberté humaine n’est rien d’autre que le culte idolâtre rendu par l’homme à lui-même. Par ailleurs, le chrétien, sachant que la foi est un don de Dieu et l’accès à la Vérité une grâce, ne peut que répondre de manière douce et pacifique des raisons de sa foi.

 ___

 

Article 5. L’institution maçonnique lui donne les moyens de concrétiser cet idéal, entre autres par les outils et les symboles qui lui sont présentés : maillet, ciseau, équerre, compas, etc.

 

Réfutation — Si le maçon peut, lui, parvenir à concrétiser son idéal par l’initiation et par les outils et les symboles qui l’accompagnent, le chrétien a lui accès auprès du Père et participe au Royaume de Dieu par le seul Médiateur, Jésus-Christ, et par les moyens de la grâce que lui communique l’Esprit de Dieu. Ce ne sont pas le maillet, le ciseau, l’équerre et le compas qui sont les instruments de notre salut, mais la Croix du calvaire.

 ___

 

Article 6. La franc-maçonnerie est une société initiatique dont le symbolisme est essentiellement emprunté à l’art de bâtir. Le Franc-maçon est « franc » parce que libre et « maçon » parce que constructeur.

 

Réfutation — L’Église de Jésus-Christ n’est pas une société initiatique, mais l’oeuvre même de Dieu, prévue par Lui dès avant la création du monde, et dans laquelle nous entrons par la repentance, la foi et le baptême. Le chrétien est libre parce qu’il a été libéré de l’esclavage de ses péchés par le sang du Christ. En Christ, il est ouvrier avec Dieu pour l’édification de Son règne afin que ce règne vienne sur la terre comme il est au ciel.

 ___

 

Article 7. « La franc-maçonnerie » écrit Richard Dupuy, « n’est ni une armée, ni une Église, ni un culte, ni un parti. Elle n’est qu’une méthode au service de l’homme, méthode d’accès par la Connaissance à la liberté, méthode d’accès à la Connaissance par le travail. »

 

Réfutation — L’Église de notre Seigneur Jésus-Christ n’est aucunement une méthode au service de l’homme – les marxistes diraient une praxis – mais bien plutôt la manifestation ici-bas du salut de Dieu. L’Église est le corps du Christ qui en est la tête et le fondement ; elle est la colonne et l’appui de la vérité, la lumière du monde, le sel de la terre. Le but de l’Église n’est pas d’abord le service de l’homme mais la gloire de Dieu. L’amour du prochain, sans la manifestation duquel il ne peut y avoir de foi chrétienne véritable, ne vient qu’en second lieu. Est-il nécessaire de rappeler que la finalité de l’homme ne saurait être l’homme lui-même, sans que l’on ne tombe dans l’idolâtrie ? Seul le Créateur, Dieu en trois Personnes, Père, Fils et Saint-Esprit doit recevoir notre adoration. Accéder à la liberté par la Connaissance initiatique n’est rien d’autre que l’ancienne hérésie gnostique ; accéder à la Connaissance par le travail n’est autre chose que la vieille hérésie du salut par les oeuvres de la chair.

 

 

Quel accord pourrait-il y avoir entre

la Foi Chrétienne et la franc-maçonnerie ?

 

 

Jean Marc Berthoud, Refuge Protestant

Jean Marc Berthoud,

Théologien Réformé Baptiste 

Lausanne, 14 Novembre 1981 

Bibliographie sommaire

sur la franc-maçonnerie et le Christianisme

Léon de Poncins, Christianisme et franc-maçonnerie, Éditions de Chiré, Vouillé, 1980. (Catholique romain)

Walton Hannah, Christian by Degrees, Britons Publishing Company, Londres, 1964. (Anglican)

Walton Hannah, Darkness Visible, Britons Publishing Company, Londres, 1963. (Anglican)

Penney Hunt, The Menace of Freemasonry to the Christian Faith, The Freedom Press, Breaston, 1930. (Méthodiste)

Jean-Claude Lozac’hmeur, Fils de la veuve. Recherches sur l’ésotérisme maçonnique, Éditions de Chiré, Chiré-en-Montreuil, 2002 (Catholique)

Jean-Claude Lozac’hmeur, Les origines occultistes de la franc-maçonnerie, Éditions des Cimes, Paris, 2015 (Catholique romain)

Apostolos Makrakis, Freemasonry known by the Masonic Diploma, The Orthodox Christian Educational Society, Chicago, 1956 (Orthodoxe grecque)

Jean Marquès-Rivière, La trahison spirituelle de la franc-maçonnerie, Les Éditions des Portiques, Paris, 1931. (Catholique romain)

A. J. McClain, Freemasonry and Christianity, N. M. H. Books, Winona Lake, 1951. (Évangélique)

Jacques Ploncard d’Assac, Le secret des francs-maçons, Éditions de Chiré, Vouillé, 1979. (Catholique romain)

Reformed Synod, Christ or the Lodge ? A Report on Masonry, Great Commission Publications, Philadelphia. (Calviniste)

L. J. Rongstad, How to Respond to the Lodge, Concordia Publishing House, Saint Louis, Missouri, 1977. (Luthérien)

William Whalen, Christianity and American Free Masonry, Ignatius, San Francisco, 1998 [1958] (Catholique romain)

 

 

 

Document : Les protestants français et la franc-maçonnerie

 

Le Musée Protestant

https://www.museeprotestant.org/notice/les-protestants-francais-et-la-franc-maconnerie/

Pour ce qui concerne les franc-maçons protestants, on peut ajouter à leur liste le célèbre pasteur César Malan, l'un des initiateurs du premier Réveil genevois, ainsi que son farouche adversaire le pasteur libéral, Charles Chenevière qui, tous deux, appartenaient à la même loge mystique genevoise, l'Union des cœurs. Il semble que Malan, membre de la loge dès avant 1814, et ayant été membre honoraire entre 1814 et 1824, ait définitivement démissionné comme membre en 1824, lors de son expulsion de l'Église nationale de Genève, celle fondée par Farel et Viret et dont Calvin fut longtemps le Modérateur. 

 

https://www.e-periodica.ch/cntmng?pid=rtp-003:1936:24::416 

 Il semble que bien des chrétiens spirituels du XIXe siècle ne comprenaient pas les dangers que cette gnose religieuse panthéiste qu'est la maçonnerie, même « spirituelle », représentait pour la Foi Chrétienne.

 

 

 

 

 

Refuge Protestant Bible
Croix Huguenote Refuge Protestant

.

 

 

 

 

 

 

 

Source : Résister & Construire (revue apologétique réformée)

Partager cet article

Repost 0
Published by Refuge Protestant Refuge Protestant, - dans Réflexion
commenter cet article

commentaires

Album Refuge Protestant

Alors que nous étions encore sans Force,
Jésus au temps marqué par Dieu,
est mort pour nous
sauver et délivrer
 (La Bible)

Croix Huguenote

  Une femme oublie-t-elle

l'enfant qu'elle allaite?

... Quand elle l'oublierait,

Moi je ne t'oublierai point.

Voici, je t'ai gravée sur mes mains

Esaïe 49.16

Croix Huguenote 

par theme

 

Google-Translate-English to French  drapeau-israel.gif   Traduire français en ItalianTraduire français en SpanishGoogle-Translate-English to Japanese BETA Traduire français en Arabic Traduire français en PortugueseTraduire français en Arabic Traduire français en Czech Traduire français en danish  Traduire français en Finnish Traduire français en German Traduire français en Greek Traduire français en Hindi  Traduire français en Korean BETAGoogle-Translate-Chinese (Simplified) BETA Traduire français en Croatian Traduire français en NorwegianTraduire français en Arabic Traduire français en Polish  Traduire français en Romanian Traduire français en Russian Traduire français en Russian BETA   Traduire français en SwedishTraduire français en Dutch