Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vie Protestante Réformée

  • : Refuge Protestant
  • : Blog Protestant Réformé
  • Contact

Jean Calvin

"Puisque Dieu, par conséquent, nous justifie par la Médiation du Christ, Il nous Acquitte, non pas par l'aveu de notre innocence personnelle, mais par une imputation de la justice ; de sorte que nous, qui sommes injustes en nous-mêmes, sommes considérés comme Justes en Jésus Christ."

 Nombres visites
depuis sa création
 
181 291

  Ouvrez votre maison

à l'homme sans asile.

Soyez heureux de partager ;

ne maltraitez pas l'étranger qui,

rongé de chagrin, sur vos terres s'exile...

B. M.

  Croix Huguenote

par theme
Croix Huguenote

Vous pouvez retrouver

Refuge Protestant

sur

Facebook, Pinterest, Twitter

en cliquant sur l'un des trois liens 

ci dessous

 

Facebook suivi

Refuge Protestant Pinterest
Twitter Refuge Protestant
12 octobre 2021 2 12 /10 /octobre /2021 18:42
Citations (34)

Ces citations appartiennent à des Pères de l'Eglise, pasteurs, conducteurs, anciens, écrivains profanes ou non…. Chacune d’entre elles est une petite leçon de sagesse, ramenant toujours à l’essentiel et au principal : La Bible et son Divin Auteur qui est Dieu.

Croix

Les Ecritures l'emportent sur toute la sagesse humaine. (Jean Calvin)

 

 

Tous les hommes ont offensé la Justice de Dieu et méritent Son Jugement. (R.C. Sproul)

 

 

Aucun homme, s'il n'est pas régénéré, ne cherche Dieu. (R.C. Sproul)

 

 

Notre nature est si corrompue et la puissance du péché est si grande, qu'à moins que Dieu ne fasse une œuvre dans nos âmes, nous ne choisirions jamais Christ. (R.C. Sproul)

 

 

Il y a plus de Grâce dans le Seigneur Jésus qu'il n'y a de péché en vous. (Sinclair Ferguson)

 

 

Le salut vient du Seigneur, parce que Lui Seul peut l'accomplir. (R.C. Sproul)

 

 

Dieu Lui-même fournit la condition pour venir à Jésus Christ, c'est pourquoi c'est par SOLA GRATIA, par la Grâce seule, que nous sommes sauvés. (R.C. Sproul)

 

 

Le salut est par la Grâce Seule, au moyen de la Foi seule, Christ Seul. Point, fin de paragraphe, fin de discussion. (Steven Lawson)

 

 

Il n'y a rien dans cet univers dont vous ayez besoin plus désespérément que Christ. (R.C. Sproul)

 

 

J’irai dans les profondeurs une centaine de fois pour encourager un esprit abattu. Il est bon pour moi d’avoir été affligé, afin de pouvoir savoir comment dire un mot à temps à celui qui est fatigué. (Charles Spurgeon)

 

 

Le seul vrai bonheur c'est d'avoir Dieu pour Notre Dieu, Christ pour Notre Rédempteur, l'Esprit pour notre sanctificateur et consolateur. (Thomas Manton)

 

 

La doctrine de la prédestination ne devrait jamais être enseignée de manière à ce que les gens concluent, désespérés, qu'ils ne peuvent pas venir. La doctrine doit être exprimée de telle sorte que les gens comprennent que par la grâce de Dieu, ils peuvent venir. (Kevin DeYoung)

 

 

L'église n'est pas une institution pour des gens parfaits. C'est un sanctuaire pour les pécheurs sauvés par Grâce, une crèche pour que les doux enfants de Dieu soient nourris et deviennent forts. C'est la bergerie pour les brebis du Christ, la maison pour la famille du Christ. L'église est l'endroit le plus cher à nos cœurs sur terre. (Charles Spurgeon)

 

 

Beaucoup de gens (à l'intérieur et à l'extérieur de l'église) s'imaginent faussement que le but principal et le message du Christianisme sont d'amener les gens à se comporter de telle façon. Ceci cependant est une immense distorsion du message de Dieu pour nous dans la Bible. Son principal but, plutôt, pivote autour de l'événement historique complexe qui a eu lieu : que Jésus, le Messie, a été crucifié, a été enterré, ressuscité physiquement, a été vu par des centaines de personnes. A part cela, il n'y a pas de Christianisme. Ce n'est pas une philosophie morale de modification de comportement, même si cette nouvelle va certainement affecter cela. Mais sa mission se concentre sur l'actualité d'un véritable évènement qui a eu lieu et a changé le monde tout comme le lever du soleil change le ciel des ténèbres à la lumière. Jésus Christ est venu apporter le salut comme un don pour les pécheurs coupables, pas comme une récompense pour les justes, car il n'y a aucune personne qui correspond à cette description. Notre moralité est le fruit de notre union avec le Christ, non la racine. Nos bonnes œuvres ne contribuent pas à la croix du Christ, elles en découlent. Bien sûr, toute personne vivant comme la liste des péchés répertoriés en Romains 6 : 1-23  et 1 Jean 3-9  prouve qu'ils n'étaient pas unis au Christ.   (Monergism)

 

 

Si nous ne sommes pas complètement convaincus que sans Christ, nous sommes sous la malédiction éternelle de Dieu, comme ses pires ennemis, jamais nous ne nous tournerons vers Lui pour trouver un Refuge. (John Owen)

 

 

Nous n'avons aucun droit de nous présenter devant Dieu en dehors de l'œuvre achevée de Christ. (R.C. Sproul)

 

 

Dieu ne croit pas pour nous. C'est notre propre foi. Mais elle ne vient pas de nous. Elle nous a été donnée. Ce Cadeau n'est ni gagné ni mérité. C'est un Don offert par Pure Grâce. (R.C. Sproul)

 

 

Christ n'était pas coupable et ne pouvait pas être rendu coupable, mais Il a été traité comme s'Il était coupable, parce qu'Il voulait se tenir à la place des coupables. (Charles Spurgeon)

 

 

 Il n'y a pas de communion plus douce avec Christ que de lui apporter nos blessures et nos plaies. (Samuel Rutherford)

 

 

Donnons au Christ l'eau de nos larmes et Il nous donnera le vin de son Sang. (Thomas Watson)

 

 

Le réconfort du croyant dans les difficultés est de considérer que tout ce qu'il traverse est ordonné et commandé par Dieu et qu'il est entre ses mains. (Jean Calvin)

 

 

Le discernement n'est pas une question de simplement faire la différence entre le bien et le mal, mais plutôt de faire la différence entre le bien et le presque. Je ne donnerai pas un sou pour votre "amour de la Vérité" s'il n'est pas accompagné d'une haine d'erreur copieuse. Le meilleur interprète d'un livre est généralement celui qui l'a écrit. Le Saint Esprit a écrit les Ecritures (nota : Spurgeon n'encourage absolument pas la conception à la manière pentecôtiste ou charismatique auquel il est clairement opposé), allez à lui pour obtenir leur signification et vous ne serez pas induit en erreur et s'il y a quelque chose dans l'église à laquelle vous appartenez qui est contraire à la Parole inspirée, laissez cette église. (Charles Haddon Spurgeon)

 

 

Le péché rend stupide, la Grâce vous rend sage. (Steve Lawson)

 

 

Nous devons craindre Dieu non pas avec une peur servile comme celle d'un prisonnier devant son persécuteur, mais comme des enfants qui désirent ne pas déplaire à leur Père bien aimé. Nous venons à Lui avec assurance ; nous venons à Lui avec courage ; nous avons ainsi accès auprès de Lui. Nous jouissons d'une paix sainte. (Martin Luther)

 

 

Une vérité confessée par l'Eglise n'est pas un dogme simplement parce que l'Eglise la reconnaît comme telle, mais seulement parce qu'elle repose sur l'Autorité de Dieu. (Herman Bavinck)

 

 

Le légalisme n'est pas l'antidote de l'antinomianisme, et vice versa. L'Evangile de la Grâce est l'antidote pour les deux. (Rev. D. Scott Meadows)

 

 

Si nos cœurs sont endurcis par un esprit d'impénitence, nos prières sont non seulement futiles, mais elles sont d'autant plus une moquerie envers Dieu. (R.C. Sproul)

 

 

La conscience est l'espion de Dieu et le gardien de l'homme. (John Trapp)

 

 

Nous sommes un peuple dont le ROI cite notre nom quand Il prie pour nous. (R.C. Sproul)

 

 

Être saint, c'est être séparé ; mais plus encore. Le saint doit aussi s'impliquer dans un processus vital de sanctification. Nous devons nous laisser purifier jour après jour au fil d'une poursuite croissante de la sainteté. Si nous sommes justifiés, nous devons également être sanctifiés. (R.C. Sproul)

 

 

Nous vivons dans l'obligation, par mandat divin, d'étudier assidûment la Parole de dieu. Il est Notre Souverain, c'est Sa Parole, et Il commande que nous l'étudions. Un devoir n'est pas une option. (R.C. Sproul)

 

 

Dans tout ce que nous faisons, la passion motrice du Chrétien doit toujours être Soli Deo Gloria, à Dieu Seul soit la Gloire. (R.C. Sproul)

 

 

Si nous excellons dans la compréhension, nous ne devons pas abuser de ce don singulier de Dieu. (Jean Calvin)

 

 

Nous sommes tous des serviteurs. La question est de savoir qui nous servons. (R.C. Sproul)

 

Être chrétien sans prière n'est pas plus possible que d'être vivant sans respirer. (Martin Luther)

 

 

Rien n'est plus réconfortant que la Souveraineté de Dieu dans la souffrance. (R.C. Sproul)

 

 

Suivre Christ nous conduira dans les tempêtes de la vie. Mais il vaut mieux être dans des tempêtes déchaînées avec Lui que dans une fausse paix sans Lui. (Steven Lawson)

 

 

Le hasard n'est rien. Il n'a pas de pouvoir parce qu'il n'a pas d'être ; par conséquent, il ne peut exercer aucune influence sur quoi que ce soit. (R.C. Sproul)

 

 

Dieu permet à la souffrance d'entrer dans nos vies afin de nous raffiner, pour ainsi dire, afin de nous apprendre à être de plus en plus dépendants de lui. (R.C. Sproul)

 

 

La mort n'est pas un châtiment pour le Chrétien, c'est la porte de la joie sans fin. (Charles Spurgeon)

 

 

Mes chiens sont assis contre la porte et m'attendent. Et bien avant que je rentre à la maison, ils seront là. Au premier son des roues de calèche, ils élèveront leurs voix avec plaisir car leur maître rentre à la maison. Oh, si nous aimons Notre Seigneur comme les chiens aiment leurs maîtres, combien nous devrions attraper le premier son de Sa Venue, attendre, être toujours en attente, et jamais heureux jusqu'à ce que nous le voyions enfin ! (Charles Spurgeon)

 

 

Les buts, les plans et les réalisations des hommes peuvent tous disparaître comme un nuage là-bas au sommet de la montagne ; mais, comme la montagne elle-même, ce qui est de Dieu tiendra bon à tout jamais. (Charles Spurgeon)

 

 

Le seigneur rassemblera son peuple fidèle dans la paix de son royaume. Il essuiera les larmes de leurs yeux, les couronnera de gloire, les revêtira de joie, les assouvira de la douceur sans fin de ses faveurs, et les élèvera là où il est (Jean Calvin).

bible
croix
Partager cet article
Repost0
3 avril 2021 6 03 /04 /avril /2021 20:09
Les privilèges de celui qui pleure

Les Privilèges de celui qui pleure

Par Thomas Watson

 

Les pleurs sont une voie menant vers la joie solide.

 

"Le vin doux est celui qui sort du pressoir des yeux", dit Chrysostome.

 

L'âme n'est jamais plus agrandie que lorsqu’elle peut pleurer.

 

Les larmes du lieu secret sont meilleures alors que la musique de la cour.

 

L'âme d'un chrétien est plus soulagée quand elle peut se décharger par de saintes lamentations.

 

David qui était le grand pleureur en Israël était le doux chantre en Israël.

 

"Mes larmes sont ma nourriture" (Psaumes 42:3).

 

"Les larmes des pénitents", dit Bernard, "sont plus douces que toutes les joies terrestres. "

 

Un chrétien songe lui-même quelquefois aux faubourgs du ciel lorsqu’il peut pleurer.

 

Quand Anne eut pleuré, elle partit et ne fut plus triste.

 

Le sucre quand il fond est infiniment doux.

 

Quand un chrétien fond en larmes, il détient la plus douce joie.

 

Quand la fille de Pharaon descendit dans la rivière, elle y trouva un petit bébé parmi les roseaux ; ainsi quand nous descendons dans la rivière des larmes de repentance, nous y trouvons le "petit bébé" Jésus qui effacera toutes larmes de nos yeux.

 

Les pleurs devancent la consolation tout comme la plaie d'une blessure précède le remède.

 

L’antinomien parle de la consolation, mais tourne en dérision les lamentations dues au péché.

 

Il ressemble à un patient stupide qui, ayant reçu la prescription de prendre une pilule, lèche le sucre, mais jette la pilule.

 

Le libertin est entièrement pour la joie et le réconfort.

 

Il lèche le sucre, mais jette la pilule amère de la repentance.

 

Si nous avons la vraie consolation, nous devons l'avoir suivant les voies et méthodes de Dieu.

 

Le chagrin causé par le péché conduit à la joie :

 

"J'ai vu ses voies, et Je le guérirai; Je lui servirai de guide, et Je le consolerai, lui et ceux qui pleurent avec lui." (Esaïe 57:18).

 

Le vrai soleil de la joie est celui qui vient après une pluie de larmes.

 

Nous pourrions aussi bien nous attendre à une récolte sans semences, qu’à une consolation sans les larmes de l'Evangile.

 

Remarquez que Dieu garde Son meilleur vin pour la fin.

 

Tout d'abord Il prescrit les larmes pour le péché et ensuite Il donne le vin de la consolation.

 

L'Ennemi de nos âmes fait tout à fait le contraire.

 

Il présente le meilleur en premier et réserve le pire pour la fin.

 

Il montre d'abord le vin miroitant dans le verre, vient ensuite la morsure du serpent. ( Proverbes 23:32).

 

Ce même Ennemi met ses plats délicats devant la vue des hommes.

 

Il leur présente le péché coloré de beauté, adouci par le plaisir, argenté par le profit et ensuite, après coup, la triste addition est introduite.

 

Il a d'abord montré l’appât de l'argent à Judas, et l'a ensuite frappé avec le crochet.

 

C'est la raison pour laquelle le péché a tant de disciples, parce qu'il présente le meilleur d'abord.

 

D'abord, les couronnes d'or, viennent ensuite les dents du lion (Apocalypse 9:7,8).

 

Remarquez, les larmes de l'Evangile ne sont pas perdues; elles sont les graines de la consolation.

 

Tandis que le pénitent verse des larmes, Dieu déverse la joie.

 

"Ceux qui sèment dans les larmes moissonneront dans l’allégresse." (Psaumes 126:5).

 

Le but de l’onction et de la venue de Christ dans le monde était qu'Il console ceux qui pleurent (Esaïe 61:3).

 

L'apôtre peut alors à propos appeler cela "une repentance dont on ne se repent pas" (2 Corinthiens 7:10).

 

Un homme doit se repentir de son ivresse ; il doit se repentir de son impureté; mais il ne doit jamais se repentir de sa repentance, parce qu’elle est la porte d’entrée de la joie.

 

"Heureux ceux qui pleurent, car ils seront consolés."

 

Voici le doux fruit d'une réserve amère.

 

Christ fit remplir d'eau les vases de terre, et transforma ensuite l'eau en vin (Jean 2:9).

 

Ainsi, quand l’œil, ce vase de terre, a été rempli d'eau, alors Christ transformera l'eau des larmes en joie.

 

"Les saintes larmes", dit Basil, "sont la semence de laquelle la fleur de la joie éternelle croît."


Raisons pour lesquelles celui qui pleure sera consolé

 

Parce que les larmes sont faites à dessein pour cette fin.

 

Les larmes ne sont pas prescrites pour elles-mêmes, mais afin qu'elles puissent conduire à quelque chose d'autre, afin qu'elles puissent établir un enchaînement vers la consolation.

 

Ainsi donc nous semons dans les larmes afin que nous puissions récolter dans la joie.

 

Les saintes larmes sont un médicament spirituel.

 

Maintenant, un médicament ne se prescrit pas pour lui-même, mais en vue de rétablir la santé.

 

Ainsi les larmes de l’Evangile sont tout désignées pour cette fin précise, celle de produire la joie.

 

Celui qui pleure spirituellement est la personne la plus propice à la consolation.

 

Quand le cœur est brisé à cause du péché, il est maintenant le mieux disposé à la joie.

 

Dieu verse l'huile d'or de la consolation dans des vases brisés.

 

Le cœur de celui qui pleure est vidé d’orgueil et Dieu remplit le vide de Sa bénédiction.

 

D'abord, les consolations de l'Esprit de Dieu sont posées par une conviction profonde :

 

"Et quand Il (c'est-à-dire le Consolateur) sera venu, Il réprouvera (ou convaincra) le monde de péché" (Jean 16:7,8).

 

Pourquoi la conviction vient-elle avant la consolation ?

 

La conviction nous prépare à la consolation.

 

Par la conviction, l'Esprit dispose tout doucement le cœur à rechercher Christ et ensuite à recevoir Christ.

 

Une fois que l'âme est convaincue de péché et de l'enfer qui le suit, un Sauveur est précieux.

 

Les consolations de l'Esprit rendent humbles.

 

Plus on verse de l'eau dans un seau, plus bas il descend ; plus le bateau est chargé de douces épices, plus bas est le niveau sur lequel il navigue.

 

Plus un chrétien est rempli des douces consolations de l'Esprit, plus bas il navigue dans l'humilité.

 

Plus un arbre est rempli de fruits, plus bas la branche pend.

 

Plus nous sommes remplis "du fruit de l'Esprit, de joie et de paix" (Galates 5:22), plus nous nous plions dans l'humilité.

 

Pour ceux qui disent qu’ils ont la consolation, mais sont orgueilleux, qui ont appris à mépriser les autres et sont montés au-dessus des ordonnances, leurs consolations sont des illusions.

 

Encore, l'Ennemi de nos âmes est capable, non seulement de "se déguiser en ange de lumière" (2 Corinthiens 11:14), mais aussi de se déguiser en consolateur.

 

Il est facile de fabriquer de la fausse monnaie, de recouvrir d'argent le cuivre et d’y apposer l'image du roi.

 

Ce même Ennemi peut recouvrir d'argent des fausses consolations et les faire paraître comme si elles avaient le cachet du Roi du ciel sur elles.

 

Les consolations de Dieu rendent humbles.

 

Quoiqu'elles élèvent le cœur dans la reconnaissance, elles ne le font pas cependant haleter dans l’orgueil.

 

JAMAIS !!!

 

Les consolations réservées à ceux qui se lamentent sont des "consolations qui remplissent".

 

"Le Dieu de toute espérance vous remplira entièrement de joie ..." (Romains 15:13).

 

"Demandez... afin que votre joie soit parfaite" (Jean 16:24).

 

Quand Dieu déverse les joies du ciel, elles remplissent le cœur et le font éclater.

 

"Je suis comblé de joie" (2 Corinthiens 7:4).

 

Les consolations que Dieu donne à Ses enfants qui pleurent transportent et ravissent infiniment.

 

Si délectables sont-elles et si admirables, qu'elles causent une jubilation qui, comme certains érudits disent, est si grande qu'elle ne peut pas être exprimée.

 

De toute les choses, la joie est ce qu’il y a de plus difficile à déchiffrer.

 

Elle est appelée "la joie ineffable." (1 Pierre 1:8).

 

Vous pouvez plus facilement goûter le miel que dire combien il est doux.

 

Le vin de l'Esprit peut adoucir les eaux de Mara.

 

Ceux qui sont possédés de ces consolations célestes peuvent cueillir les raisins dans les épines et aller chercher le miel provenant de la dépouille du lion.

 

Ce sont en effet des consolations fortes qui peuvent tenir debout dans l’épreuve ardente et transformer la flamme en lit de roses.

 

Combien puissante est cette consolation qui peut rendre un chrétien glorieux dans les tribulations ! (Romains 5:3).

 

Un croyant n'est jamais aussi triste qu'il ne soit capable de se réjouir.

 

L'oiseau du paradis peut chanter en hiver.

 

Les consolations des enfants de Dieu qui pleurent sont des consolations qui tranquillisent le cœur.

 

Elles engendrent une douce résignation et le repos dans l'âme.

 

Le cœur d'un chrétien est dans une sorte de confusion, comme l'aiguille dans la boussole ; il tremble et tremble jusqu’à la venue du Consolateur.

 

Certaines créatures ne peuvent pas vivre en dehors du soleil.

 

Un chrétien est même mort dans le nid, à moins qu'il ne puisse avoir la lumière du soleil du visage de Dieu.

 

"Ne me cache pas Ta face, de peur que je ne ressemble à ceux qui descendent dans la fosse" (Psaumes 143:7).

 

Les consolations de l'Esprit sont des consolations qui demeurent.

 

De même qu’elles abondent en nous, de même demeurent-elles avec nous.

 

"Il vous donnera un autre Consolateur afin qu'Il demeure avec vous éternellement" (Jean 14:16).

 

Les consolations terrestres sont toujours sur le bout de l'aile, prêtes à s’envoler.

 

Elles ressemblent à une inondation, ou un éclair.

 

Toutes les choses d’ici-bas sont passagères, mais les consolations dont Dieu nourrit Ses enfants qui sont dans le deuil sont immortelles.

 

"Il nous a aimés et nous a donné une consolation éternelle"(2 Thessaloniciens 2:16).

 

Quoiqu'un chrétien n'ait pas toujours un rayon de consolation, il en possède néanmoins une aube dans son âme.

 

Il a toujours une terre d’espérance et une racine de joie.

 

Il y a à l’intérieur de lui quelque chose qui fait tenir bon son cœur et dont il ne voudrait d’aucune façon se séparer.

 

Voici, alors, le privilège de celui qui pleure : il sera consolé.

 

David qui était le grand pleureur d'Israël était le doux chantre d'Israël.

 

La colombe qui pleure sera couverte des plumes dorées de la consolation.

 

Oh, combien rares et excellentes sont ces consolations !

 

Amen,

 

Thomas Watson,

Bible (128)

Croix Huguenote

 

 

 

 

Source: Regard Bibliothèque Chrétienne - ERM

Partager cet article
Repost0
24 février 2019 7 24 /02 /février /2019 20:00
Citations (29)

Ces citations appartiennent à des Pères de l'Eglise, pasteurs, conducteurs, anciens, écrivains profanes ou non…. Chacune d’entre elles est une petite leçon de sagesse, ramenant toujours à l’essentiel et au principal : La Bible et son Divin Auteur qui est Dieu.

(Refuge Protestant)

 

Croix huguenote

Il faut que Jésus Christ vous reçoive tel que vous êtes. N'attendez pas un jour de plus ; allez à ce bon Sauveur tel que vous êtes... Priez toujours sans vous tourmenter de ce que vos prières sont encore très imparfaites ; n'offrez rien au Sauveur ; ne Lui promettez rien, pas même de l'aimer, ni de le servir mieux ; mais demandez-Lui tout, absolument tout, Il donne tout gratuitement à tous ceux qui ne croient pas pouvoir le payer(..) (Félix Neff)

 

 

Il n'y a pas de peste plus mortelle que pour les hommes d'être laissés à la direction de leurs propres conseils ; la seule chose qui nous reste à faire est de renoncer aux préceptes de la sagesse charnelle, et de suivre les conseils de l'Esprit Saint. (Jean Calvin)

 

 

Christ nous a donné l'incomparable privilège d'appeler Dieu Père. (R.C. Sproul)

 

 

Quelle grâce d'avoir la liberté d'invoquer Dieu ! Quelle sagesse que d'en faire bon usage ! C'est folie de recourir aux hommes, quand le Seigneur nous invite à Lui présenter nos cas à Lui-même. (Charles Spurgeon)

 

 

 

« Votre vie est cachée avec Christ en Dieu ». Elle demeure avec celui qui est la fontaine de vie. C’est pourquoi il ne faut pas que nous nous effrayions, si, regardant de tous côtés, nous ne voyions toutefois la vie nulle part, car nous sommes sauvés en espérance. (Jean Calvin) Commentaires sur Colossiens 3:3

 

 

La nature de la foi est de s’assurer et de se reposer sur les biens que nos yeux ne voient pas. La foi ne se mesure pas par le regard charnel ; elle a des yeux qui voient le royaume invisible et qui se contentent du miroir de sa Parole. (Jean Calvin)

 

 

Les principes de la Bible ne changent pas ; ils sont absolus. Les références quant au bien et au mal s'y trouvent, en dépit de tout ce que peuvent en dire les hommes. Les seuls critères véritables et sûrs quant au bien et au mal sont les principes de l'Ecriture. Le conseil de la Bible est infaillible. (J. Palmer)

 

 

Ceux qui viennent vraiment à Dieu pour la miséricorde, viennent comme des mendiants, et non comme des créanciers ; ils viennent pour la clémence, pour la grâce souveraine, et non pour quelque chose qui est dû. (Jonathan Edwards)

 

 

La foi n'a rien à voir avec les sentiments ou les impressions, les improbabilités ou les expériences extérieures. Si nous désirons associer la foi avec de telles choses, alors nous ne nous reposons plus sur la Parole de Dieu, parce que la foi n'a besoin de rien de la sorte. La foi repose sur la Parole nue de Dieu. Quand nous Le prenons à Sa Parole, le cœur est en paix. (Georg Müller)

 

 

Savoir que Dieu sait tout de moi et que pourtant il m'aime tout de même est ma consolation ultime. (R.C. Sproul)

 

 

«Si nous disons que nous n’avons pas péché, sa parole n’est pas en nous». Nous profitons de la Parole divine quand nous sommes humiliés, en sorte que gémissant sous le poids du péché, nous recourons à la miséricorde de Dieu et ne nous reposons ailleurs qu’en la bonté paternelle de Dieu. (Jean Calvin)

 

 

Vous trouverez toute la vraie théologie résumée dans ces deux phrases courtes : le salut est tout de la grâce de Dieu. La damnation est toute la volonté de l'homme. (Charles Spurgeon)

 

 

 

La moralité ne sera d'aucun secours pour tout salut éternel. (Charles Spurgeon)

 

Un accident peut m'arriver, mais rien ne peut m'arriver par accident. (Mike Evans)

 

 

Dieu, dans tous les âges, dans son tendre soin pour ses églises et ses vérités, a toujours qualifié et excité ses serviteurs pour la défense de ses précieuses vérités, contre les erreurs et les hérésies qui les ont assaillies successivement…Quand, ou en tout lieu, des erreurs venimeuses, et des hérésies mortelles se présentent, il a ses serviteurs à portée de main avec des antidotes contre eux…Ainsi le souci de la Providence, dans tous les siècles, a été aussi bien montré dans la protection de l’église contre les dangers qui ont surgi de faux frères en son sein, tout comme de ses ennemis jurés, la persécutant du dehors; et, si cela n’avait pas été le cas, les mauvaises herbes des hérésies et des erreurs auraient depuis longtemps, envahi et étouffé le blé, et rendu l’église stérile. (John Flavel)

 

Frustrer l'efficacité humaine est l'un des principaux moyens par lequel la Grâce de Dieu nous sanctifie et nous fait dépendre de Lui. (John Piper)

 

 

"Peut-être leur supplication tombera-t-elle en face de Dieu." (Jérémie 36/7). L'Ecriture dit que la prière monte et qu'elle tombe : l'un et l'autre conviennent très bien. Car la prière ne peut être bien dressée si l'homme ne monte et qu'il ne tombe. Ces choses semblent bien être contraires, mais elles s'accordent aisément, et même on ne peut pas les séparer. Car il y a deux choses nécessaires à la prière, la foi et l'humilité. Par la foi nous nous élevons à Dieu et par humilité nous sommes prosternés. Ainsi donc, la prière est élevée en haut par la foi, mais elle tombe bas en terre par humilité, parce que la crainte doit être conjointe avec la foi. Et comme la foi engendre en nos cœurs une gaieté et une joie par confiance, ainsi semblablement la conscience nous abat et prosterne. (Jean Calvin)

 

 

L'humilité n'est pas quelque chose que nous apportons à Dieu : c'est simplement le sentiment de notre absolu néant, qui s'empare de nous quand nous voyons combien il est vrai que Dieu est tout. Alors nous avons soif de disparaître pour que Dieu soit tout. (A. Murray)

 

 

Dieu juge avec Amour, les hommes avec malice. (Johan Falkberget)

 

L’amour chrétien est sans doute difficilement conciliable avec la profession de doctrines antichrétiennes ; mais la connaissance et la défense de la vérité qui ne sont pas accompagnées de l’amour chrétien n’ont que les apparences de la foi : l’orthodoxie n’est pas la piété (L. Burnier)

 

 

Naître à la Foi Chrétienne vivante enclenche une querelle permanente à l'intérieur de nous-mêmes. On doit combattre le péché, si on veut être Ami de Dieu. (John Charles Ryle)

 

 

Ce n'est pas tomber dans l'eau qui noie, mais rester dedans sans se débattre. Ce n'est pas tomber dans le péché qui condamne, mais rester dedans sans repentance. (Thomas Watson)

 

 

Quand une personne dit : "tout ce que j'ai besoin de savoir, c'est Jésus. La doctrine n'est pas importante." Nous devrions immédiatement demander en réponse : "Qui est Jésus ?". Au moment où une personne commence à répondre à cette question, la personne est inéluctablement, inévitablement impliquée dans la doctrine. (R.C. Sproul)

 

 

En regardant Jésus. Le devoir, le privilège, la sécurité, le bonheur indicible d'un croyant sont tous compris dans cette seule phrase. (John Newton)

 

 

Meurtrier de la pensée, c'est l'âge de l'amusement excessif. Tout le monde aspire à cela, comme un bébé à son hochet. Dans les années plus sobres de nos pères, hommes et femmes avaient mieux à faire que de vivre pour des sports idiots. Les épines étouffent l’âge. (Charles Spurgeon)

 

 

L'important n'est pas de savoir lire mais de savoir ce qu'on lit, de raisonner sur ce qu'on lit, d'exercer un esprit critique sur la lecture. En dehors de cela, la lecture n'a aucun sens. (Jacques Ellul)

 

 

Dieu veut que la charité mutuelle règne entre nous de telle façon que Dieu soit préféré. Il conjoint avec l’amour de Dieu l’observation de la loi, et à bon droit. Il faut que celui qui l’aime ait ses affections formées et dressées en l’obéissance de la justice. Commentaires sur 1 Jean 2-2. (Jean Calvin)

 

 

Vous êtes des mots de passe, de la recherche et de l'enseignement de ce que la Bible dit est vrai, et pas que vous voulez que la Bible soit vraie. (R.C. Sproul)  

 

 

Je ne prie pas pour que ma mort soit sans douleurs, mais pour qu'elle soit sans doutes. (John Piper)

 

 

 

 

bible
croix huguenote
Partager cet article
Repost0

Charles Spurgeon

" J'avoue que je donnerais à peine un penny pour tout salut que je pourrais perdre. La vie éternelle est la chose dont nous avons besoin, la Vie de Dieu, qui ne peut jamais changer ou être enlevée de nous, et c'est ce qui est donné à toutes celles et ceux qui croient en Jésus Christ."

Car, lorsque que nous étions
encore sans force,
Christ, au temps marqué,
est mort pour des impies
 (Romains 5-6)

Croix Huguenote

  Une femme oublie-t-elle

l'enfant qu'elle allaite ?

... Quand elle l'oublierait,

Moi je ne t'oublierai point.

Voici, je t'ai gravée sur mes mains

Esaïe 49.16

Croix Huguenote 

par theme

 

Google-Translate-English to French  drapeau-israel.gif   Traduire français en ItalianTraduire français en SpanishGoogle-Translate-English to Japanese BETA Traduire français en Arabic Traduire français en PortugueseTraduire français en Arabic Traduire français en Czech Traduire français en danish  Traduire français en Finnish Traduire français en German Traduire français en Greek Traduire français en Hindi  Traduire français en Korean BETAGoogle-Translate-Chinese (Simplified) BETA Traduire français en Croatian Traduire français en NorwegianTraduire français en Arabic Traduire français en Polish  Traduire français en Romanian Traduire français en Russian Traduire français en Russian BETA   Traduire français en SwedishTraduire français en Dutch