Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vie Protestante Réformée

  • : Refuge Protestant
  • : Blog Protestant Réformé
  • Contact

Jean Calvin

"Puisque Dieu, par conséquent, nous justifie par la Médiation du Christ, Il nous Acquitte, non pas par l'aveu de notre innocence personnelle, mais par une imputation de la justice ; de sorte que nous, qui sommes injustes en nous-mêmes, sommes considérés comme Justes en Jésus Christ."

 Nombres visites
depuis sa création
 
180 170

  Ouvrez votre maison

à l'homme sans asile.

Soyez heureux de partager ;

ne maltraitez pas l'étranger qui,

rongé de chagrin, sur vos terres s'exile...

B. M.

  Croix Huguenote

par theme
Croix Huguenote

Vous pouvez retrouver

Refuge Protestant

sur

Facebook, Pinterest, Twitter

en cliquant sur l'un des trois liens 

ci dessous

 

Facebook suivi

Refuge Protestant Pinterest
Twitter Refuge Protestant
12 décembre 2021 7 12 /12 /décembre /2021 08:57
Ce que Dieu ordonne est toujours bon (Hymne Luthérien)

Was Gott tut, das ist wohlgetan, (Ce que Dieu fait est bien fait) est également une cantate de Johann Sebastian Bach composée à Leipzig en 1732-1735. Bach a repris intégralement le texte du psaume homonyme de Samuel Rodigast.

Ce que Dieu Ordonne est Toujours Bon, Sa Volonté est Juste et Sainte. Alors qu'Il Dirige ma vie pour moi, Mon Dieu en effet dans tous les besoins Sait bien comment Il me Protégera. Il ne me séduira jamais, Il me Conduit dans Sa Voie Juste et Il ne me quittera jamais. Je suis heureux de ce qu'Il donne, Sa Main qui m'envoie de la tristesse transformera mes larmes en joie. Sa Pensée Aimante m'assiste, et aucun poison ne peut se trouver dans la tasse que Mon Médecin m'envoie. Mon Dieu est Vrai, et chaque nouveau matin je fais Confiance en Sa Grâce sans fin. Ce que Dieu Ordonne est Toujours Bon. Il est Mon Père et Mon Ami. Même si de nombreuses tempêtes peuvent se rassembler, un jour je verrai clairement qu'Il m'a Toujours Aimé Profondément. Quoique je bois la coupe d'amertume, je la prends sans reculer, car après le chagrin, Dieu me Soulage, mon cœur se remplit de Réconfort et toute ma douleur s'apaise. Ce que Dieu Ordonne est Toujours Bon, cette Vérité reste Inébranlable. Bien que la douleur, le besoin ou la mort soient à moi, je ne serai jamais abandonné. Je ne crains aucun mal, car de Son Bras Il m'Embrassera et me Protégera, combien donc à Mon Dieu je me cède avec joie.

Tout ce que mon Dieu ordonne est juste, Sainte sa volonté demeure ; je serai toujours quoi qu'il fasse, à suivre là où Il guide. Il est mon Dieu, bien que sombre soit ma route, Il me tient pour que je ne tombe pas. C'est pourquoi je lui laisse tout. Ce que mon Dieu ordonne est juste. Mon Dieu est vrai ; chaque matin à nouveau, un doux réconfort remplira encore mon cœur, et toute douleur et chagrin partiront. Ce que mon Dieu ordonne est juste: ici ma position sera prise ; bien que la douleur, le besoin ou la mort soient à moi, pourtant, je ne suis pas abandonné. Le soin de mon Père est là autour de moi ; Il me tient pour que je ne tombe pas : et donc à Lui je laisse tout.

Ce que Dieu ordonne est toujours bon (Hymne Luthérien)

1

What God ordains is always good :
His will is just and holy.
As He directs my life for me,
I follow meek and lowly.
My God indeed in ev'ry need
knows well how He will shield me;
to Him, then, I will yield me.

 

2

What God ordains is always good: 
He never will deceive me;
He leads me in His righteous way,
and never will He leave me.
I take content what He has sent;
His hand that sends me sadness
will turn my tears to gladness.

 

3

What God ordains is always good:
His loving thought attends me;
no poison can be in the cup
that my Physician sends me.
My God is true; each morning new
I trust His grace unending,
My life to Him commending.

 

4

What God ordains is always good: 
He is my Friend and Father;
He suffers naught to do me harm
though many storms may gather.
Now I may know both joy and woe;
some day I shall see clearly
that He has loved me dearly.

 

5

What God ordains is always good: 
though I the cup am drinking
which savors now of bitterness,
I take it without shrinking.
For after grief God gives relief,
my heart with comfort filling
and all my sorrow stilling.

 

6

What God ordains is always good: 
this truth remains unshaken.
Though sorrow, need, or death be mine,
I shall not be forsaken.
I fear no harm, for with His arm
He shall embrace and shield me;
so to my God I yield me.

Ce que Dieu Fait est Bien Fait, Sa Volonté Reste Juste ; Il est Mon Dieu, qui Sait me Soutenir dans tout besoin. Ce que Dieu Fait est Bien Fait, Il ne me séduira pas ; Il me Conduit sur la Bonne Voie. Alors je me contenterai de Sa Grâce, sois patient ô mon âme, Il Tournera mon malheur, Il est entre Ses Mains. Mon Dieu en tant que Médecin ne versera pas de poison, Il est Fidèle, alors je veux bâtir sur Lui et faire Confiance à Sa Grâce. Il est Ma Lumière, Ma Vie, ne pouvant mal me traiter. Je veux m'abandonner à Lui dans la joie et le chagrin. Le temps viendra où Il Apparaîtra. Ce que Mon Dieu Fait est Bien Fait. Je veux rester avec Lui. Cela peut me conduire sur le chemin difficile des épreuves, de la mort et de la misère, mais Dieu me tiendra paternellement dans Ses Bras.

 

Bible
Croix Huguenote

.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

 

 

 

 

 

 

 

La source même des endroits n'engagent pas sur certains domaines Refuge Protestant du point de vue doctrinal ou autres, ces sources trouvées pour la connaissance de chants communs restent libres & responsables pour eux-mêmes de leur contenu et direction

Partager cet article
Repost0
12 octobre 2021 2 12 /10 /octobre /2021 18:42
Citations (34)

Ces citations appartiennent à des Pères de l'Eglise, pasteurs, conducteurs, anciens, écrivains profanes ou non…. Chacune d’entre elles est une petite leçon de sagesse, ramenant toujours à l’essentiel et au principal : La Bible et son Divin Auteur qui est Dieu.

Croix

Les Ecritures l'emportent sur toute la sagesse humaine. (Jean Calvin)

 

 

Tous les hommes ont offensé la Justice de Dieu et méritent Son Jugement. (R.C. Sproul)

 

 

Aucun homme, s'il n'est pas régénéré, ne cherche Dieu. (R.C. Sproul)

 

 

Notre nature est si corrompue et la puissance du péché est si grande, qu'à moins que Dieu ne fasse une œuvre dans nos âmes, nous ne choisirions jamais Christ. (R.C. Sproul)

 

 

Il y a plus de Grâce dans le Seigneur Jésus qu'il n'y a de péché en vous. (Sinclair Ferguson)

 

 

Le salut vient du Seigneur, parce que Lui Seul peut l'accomplir. (R.C. Sproul)

 

 

Dieu Lui-même fournit la condition pour venir à Jésus Christ, c'est pourquoi c'est par SOLA GRATIA, par la Grâce seule, que nous sommes sauvés. (R.C. Sproul)

 

 

Le salut est par la Grâce Seule, au moyen de la Foi seule, Christ Seul. Point, fin de paragraphe, fin de discussion. (Steven Lawson)

 

 

Il n'y a rien dans cet univers dont vous ayez besoin plus désespérément que Christ. (R.C. Sproul)

 

 

J’irai dans les profondeurs une centaine de fois pour encourager un esprit abattu. Il est bon pour moi d’avoir été affligé, afin de pouvoir savoir comment dire un mot à temps à celui qui est fatigué. (Charles Spurgeon)

 

 

Le seul vrai bonheur c'est d'avoir Dieu pour Notre Dieu, Christ pour Notre Rédempteur, l'Esprit pour notre sanctificateur et consolateur. (Thomas Manton)

 

 

La doctrine de la prédestination ne devrait jamais être enseignée de manière à ce que les gens concluent, désespérés, qu'ils ne peuvent pas venir. La doctrine doit être exprimée de telle sorte que les gens comprennent que par la grâce de Dieu, ils peuvent venir. (Kevin DeYoung)

 

 

L'église n'est pas une institution pour des gens parfaits. C'est un sanctuaire pour les pécheurs sauvés par Grâce, une crèche pour que les doux enfants de Dieu soient nourris et deviennent forts. C'est la bergerie pour les brebis du Christ, la maison pour la famille du Christ. L'église est l'endroit le plus cher à nos cœurs sur terre. (Charles Spurgeon)

 

 

Beaucoup de gens (à l'intérieur et à l'extérieur de l'église) s'imaginent faussement que le but principal et le message du Christianisme sont d'amener les gens à se comporter de telle façon. Ceci cependant est une immense distorsion du message de Dieu pour nous dans la Bible. Son principal but, plutôt, pivote autour de l'événement historique complexe qui a eu lieu : que Jésus, le Messie, a été crucifié, a été enterré, ressuscité physiquement, a été vu par des centaines de personnes. A part cela, il n'y a pas de Christianisme. Ce n'est pas une philosophie morale de modification de comportement, même si cette nouvelle va certainement affecter cela. Mais sa mission se concentre sur l'actualité d'un véritable évènement qui a eu lieu et a changé le monde tout comme le lever du soleil change le ciel des ténèbres à la lumière. Jésus Christ est venu apporter le salut comme un don pour les pécheurs coupables, pas comme une récompense pour les justes, car il n'y a aucune personne qui correspond à cette description. Notre moralité est le fruit de notre union avec le Christ, non la racine. Nos bonnes œuvres ne contribuent pas à la croix du Christ, elles en découlent. Bien sûr, toute personne vivant comme la liste des péchés répertoriés en Romains 6 : 1-23  et 1 Jean 3-9  prouve qu'ils n'étaient pas unis au Christ.   (Monergism)

 

 

Si nous ne sommes pas complètement convaincus que sans Christ, nous sommes sous la malédiction éternelle de Dieu, comme ses pires ennemis, jamais nous ne nous tournerons vers Lui pour trouver un Refuge. (John Owen)

 

 

Nous n'avons aucun droit de nous présenter devant Dieu en dehors de l'œuvre achevée de Christ. (R.C. Sproul)

 

 

Dieu ne croit pas pour nous. C'est notre propre foi. Mais elle ne vient pas de nous. Elle nous a été donnée. Ce Cadeau n'est ni gagné ni mérité. C'est un Don offert par Pure Grâce. (R.C. Sproul)

 

 

Christ n'était pas coupable et ne pouvait pas être rendu coupable, mais Il a été traité comme s'Il était coupable, parce qu'Il voulait se tenir à la place des coupables. (Charles Spurgeon)

 

 

 Il n'y a pas de communion plus douce avec Christ que de lui apporter nos blessures et nos plaies. (Samuel Rutherford)

 

 

Donnons au Christ l'eau de nos larmes et Il nous donnera le vin de son Sang. (Thomas Watson)

 

 

Le réconfort du croyant dans les difficultés est de considérer que tout ce qu'il traverse est ordonné et commandé par Dieu et qu'il est entre ses mains. (Jean Calvin)

 

 

Le discernement n'est pas une question de simplement faire la différence entre le bien et le mal, mais plutôt de faire la différence entre le bien et le presque. Je ne donnerai pas un sou pour votre "amour de la Vérité" s'il n'est pas accompagné d'une haine d'erreur copieuse. Le meilleur interprète d'un livre est généralement celui qui l'a écrit. Le Saint Esprit a écrit les Ecritures (nota : Spurgeon n'encourage absolument pas la conception à la manière pentecôtiste ou charismatique auquel il est clairement opposé), allez à lui pour obtenir leur signification et vous ne serez pas induit en erreur et s'il y a quelque chose dans l'église à laquelle vous appartenez qui est contraire à la Parole inspirée, laissez cette église. (Charles Haddon Spurgeon)

 

 

Le péché rend stupide, la Grâce vous rend sage. (Steve Lawson)

 

 

Nous devons craindre Dieu non pas avec une peur servile comme celle d'un prisonnier devant son persécuteur, mais comme des enfants qui désirent ne pas déplaire à leur Père bien aimé. Nous venons à Lui avec assurance ; nous venons à Lui avec courage ; nous avons ainsi accès auprès de Lui. Nous jouissons d'une paix sainte. (Martin Luther)

 

 

Une vérité confessée par l'Eglise n'est pas un dogme simplement parce que l'Eglise la reconnaît comme telle, mais seulement parce qu'elle repose sur l'Autorité de Dieu. (Herman Bavinck)

 

 

Le légalisme n'est pas l'antidote de l'antinomianisme, et vice versa. L'Evangile de la Grâce est l'antidote pour les deux. (Rev. D. Scott Meadows)

 

 

Si nos cœurs sont endurcis par un esprit d'impénitence, nos prières sont non seulement futiles, mais elles sont d'autant plus une moquerie envers Dieu. (R.C. Sproul)

 

 

La conscience est l'espion de Dieu et le gardien de l'homme. (John Trapp)

 

 

Nous sommes un peuple dont le ROI cite notre nom quand Il prie pour nous. (R.C. Sproul)

 

 

Être saint, c'est être séparé ; mais plus encore. Le saint doit aussi s'impliquer dans un processus vital de sanctification. Nous devons nous laisser purifier jour après jour au fil d'une poursuite croissante de la sainteté. Si nous sommes justifiés, nous devons également être sanctifiés. (R.C. Sproul)

 

 

Nous vivons dans l'obligation, par mandat divin, d'étudier assidûment la Parole de dieu. Il est Notre Souverain, c'est Sa Parole, et Il commande que nous l'étudions. Un devoir n'est pas une option. (R.C. Sproul)

 

 

Dans tout ce que nous faisons, la passion motrice du Chrétien doit toujours être Soli Deo Gloria, à Dieu Seul soit la Gloire. (R.C. Sproul)

 

 

Si nous excellons dans la compréhension, nous ne devons pas abuser de ce don singulier de Dieu. (Jean Calvin)

 

 

Nous sommes tous des serviteurs. La question est de savoir qui nous servons. (R.C. Sproul)

 

Être chrétien sans prière n'est pas plus possible que d'être vivant sans respirer. (Martin Luther)

 

 

Rien n'est plus réconfortant que la Souveraineté de Dieu dans la souffrance. (R.C. Sproul)

 

 

Suivre Christ nous conduira dans les tempêtes de la vie. Mais il vaut mieux être dans des tempêtes déchaînées avec Lui que dans une fausse paix sans Lui. (Steven Lawson)

 

 

Le hasard n'est rien. Il n'a pas de pouvoir parce qu'il n'a pas d'être ; par conséquent, il ne peut exercer aucune influence sur quoi que ce soit. (R.C. Sproul)

 

 

Dieu permet à la souffrance d'entrer dans nos vies afin de nous raffiner, pour ainsi dire, afin de nous apprendre à être de plus en plus dépendants de lui. (R.C. Sproul)

 

 

La mort n'est pas un châtiment pour le Chrétien, c'est la porte de la joie sans fin. (Charles Spurgeon)

 

 

Mes chiens sont assis contre la porte et m'attendent. Et bien avant que je rentre à la maison, ils seront là. Au premier son des roues de calèche, ils élèveront leurs voix avec plaisir car leur maître rentre à la maison. Oh, si nous aimons Notre Seigneur comme les chiens aiment leurs maîtres, combien nous devrions attraper le premier son de Sa Venue, attendre, être toujours en attente, et jamais heureux jusqu'à ce que nous le voyions enfin ! (Charles Spurgeon)

 

 

Les buts, les plans et les réalisations des hommes peuvent tous disparaître comme un nuage là-bas au sommet de la montagne ; mais, comme la montagne elle-même, ce qui est de Dieu tiendra bon à tout jamais. (Charles Spurgeon)

 

 

Le seigneur rassemblera son peuple fidèle dans la paix de son royaume. Il essuiera les larmes de leurs yeux, les couronnera de gloire, les revêtira de joie, les assouvira de la douceur sans fin de ses faveurs, et les élèvera là où il est (Jean Calvin).

bible
croix
Partager cet article
Repost0
20 mars 2021 6 20 /03 /mars /2021 07:07
Citations (33)

Ces citations appartiennent à des Pères de l'Eglise, pasteurs, conducteurs, anciens, écrivains profanes ou non…. Chacune d’entre elles est une petite leçon de sagesse, ramenant toujours à l’essentiel et au principal : La Bible et son Divin Auteur qui est Dieu.

Croix

 

Je prie de tout mon cœur que Dieu éveille chacun de nous à la douceur, la beauté, la gloire de l'Évangile proclamée par le Christ. (R.C.Sproul)

 

Refuge Protestant

 

Si nous étions laissés à nous-mêmes, nous ne serions pas seulement attirés par l'idolâtrie, mais nous nous y enfoncerions entièrement. (R.C. Sproul)

 

Refuge Protestant

 

Au matin de la résurrection, nous dirons tous : "C'est bon pour moi que j'ai été affligé." Nous remercierons Dieu pour chaque tempête. (JC Ryle)

 

Refuge Protestant

 

Ce qui remplit nos dimanches remplit notre cœur pendant la semaine. Le jour du Seigneur est un palais, non une prison. C'est un cadeau magnifique qui nous permet d'éteindre toutes les machines qui démarrent les activités quotidiennes et qui nous permet de couler nos racines dans ce terrain fertile qui fait pousser les fruits dans le jardin de Dieu. (Rev. Michael Horton)

 

Refuge Protestant

 

L'essentiel de notre relation avec Dieu est fondé et enraciné dans la Grâce, dans ce que nous ne méritons pas. (R.C. Sproul)

 

Refuge Protestant

 

Le roi Jésus n'est pas une simple figure de proue de l'Église. Il est le chef de l'église ! (Rev. Andrew Smith)

 

Refuge Protestant

 

Si vous professez être Chrétien, mais que vous ne pouvez pas dire que vous n'avez pas de plus grande joie que le salut de vos enfants, vous avez raison de vous demander si vous auriez dû faire une telle profession. (Charles Spurgeon)

 

 

Refuge Protestant

 

Nous n'avons pas besoin de plus de mouvements, de plus de conférences et de plus de célébrités. Nous n'avons pas besoin de la prochaine grande chose. Ce dont nous avons besoin, c'est de plus d'églises engagées dans la manière dont les disciples ont été formés depuis que les apôtres ont implanté une église à Jérusalem il y a deux mille ans. : le ministère lent, peu spectaculaire et ordinaire de la Parole et de la Sainte-Cène, où Dieu ressuscite des pécheurs morts et crée une communion vivante de saints. (Rev. Michael Brown)

 

Refuge Protestant

 

Suivre Jésus Christ et résister à l'engouement pour les idoles de ce monde peut signifier marcher sur un chemin de solitude, de rejet et de chagrin d'amour. Mais la fin de toutes choses est proche et il y a des portes au bout de la route. Nous avons choisi la porte de l'espérance plus large car Notre Dieu est toujours avec nous. (Via @KatyvonBora)

 

Refuge Protestant

 

La première grande et première affaire à laquelle je dois m'occuper chaque jour est d'avoir mon âme heureuse dans le Seigneur. Pour moi, cela signifie une heure tranquille seul avec Dieu et Sa Parole avant que quoi que ce soit d'autre ne puisse attirer mon attention. (Georg Müller)

 

Refuge Protestant

 

Oh, remplissez le petit pouce de temps qui reste à Sa Gloire ; marchez avec Dieu ; vivez pour Dieu. Oh que chaque pensée, chaque mot, chaque action puisse être en sa faveur et à sa louange ! (Robert M. McCheyne)

 

Refuge Protestant

 

L'Eglise a toujours prospéré plus sous la persécution que sous la prospérité. Alors ces jours pourraient bien être pour nous. (Steven Lawson)

 

Refuge Protestant

 

En période d'adversité, les croyants se consolent avec le réconfort de ne souffrir que par l'ordonnance et le commandement de Dieu, car ils sont sous sa main. (Jean Calvin)

 

Refuge Protestant

 

Nous devons être reconnaissants pour les chagrins occasionnels s'ils nous préservent de la dureté chronique. (Charles Spurgeon)

 

Refuge Protestant

 

Mieux vaut être élagué pour grandir que coupé pour être brûlé. (John Trapp)

 

Refuge Protestant

 

Découvrir ce que Dieu me dit dans une période difficile est plus important que de sortir de cette période difficile. (Hudson Taylor)

 

Refuge Protestant

 

Le seul et unique remède du monde est la croix. (Charles Spurgeon)

 

Refuge Protestant

 

Ceux qui vivaient à l'époque de Noé étaient en sécurité et nourrissaient leur cœur avec des plaisirs. Il en sera ainsi dans les derniers jours : les hommes seront en sécurité dans leur luxe et se moqueront des ministres de l'Evangile. (Thomas Manton)

 

Refuge Protestant

 

Les méchants n'ont pas la Crainte de Dieu, ils s'en vont en perdition. Et de là vient qu'ils prennent tous une si grande audace, qu'ils ne cessent de faire la guerre contre Dieu, d'autant qu'ils sont enivrés d'une vaine assurance. Avec leur nonchalance ils se rendent stupides et s'endurcissent eux-mêmes. (Jean Calvin)

 

Refuge Protestant

 

Combien de fois les persécuteurs des Chrétiens furent convaincus d'en avoir à jamais fini avec le Christianisme. En réalité, c'est leur vie qui s'achevait, tandis que le Christianisme verdoyait et fleurissait encore et toujours. (x)

 

Refuge Protestant

 

La fierté est la plus grande puissance du monde, et rien de ce qui est connu de l'homme ne peut traiter le problème de la fierté. C'est pourquoi j'affirme à nouveau qu'il n'y a qu'une seule chose dans le monde en ce moment qui puisse donner la paix et l'unité, qui peut rassembler les hommes et les femmes et donner tout espoir d'une vraie paix véritable, et c'est la croix du Christ. C'est pour cela que le Chrétien s'y trouve. (Martyn Lloyd Jones)

 

Refuge Protestant

 

La loi montre la maladie. L'Evangile donne le remède. (Martin Luther)

 

Refuge Protestant

 

L'humain ne comprends pas qu'avant de vouloir sauver la planète, il faut d'abord qu'il le soit. (J-P Guichard)

 

Refuge Protestant

 

Que la prière soit adressée à Notre Seigneur comme suit : "Viens vite !"  Et demande aux pécheurs une égale mesure : "Viens au Christ !". Mélangez les deux à la fois avec sagesse et mettez le feu à tous les deux. Racontez que Christ viendra juger, puis invitez les hommes à venir à Christ. (Charles Spurgeon)

 

Refuge Protestant

 

Je mis ma confiance en Christ Seul pour mon salut ; je reçus l'assurance qu'il avait ôté mes péchés. (John Wesley)

 

 

Vous avez une dure leçon à apprendre, c'est-à-dire le mal de votre propre cœur : vous en savez quelque chose, mais il est nécessaire que vous en sachiez plus; car plus nous nous connaissons, plus nous valoriserons et aimerons Jésus et son salut. (John Newton)

 

 

L'homme qui se contente de rester assis ignorant au coin du feu, enveloppé dans ses propres affaires privées, et qui n'a aucun œil public sur ce qui se passe dans l'Église et dans le monde, est un patriote misérable et un pauvre style de chrétien. . À côté de nos Bibles et de notre propre cœur, notre Seigneur voudrait que nous étudions notre propre temps. (JC Ryle)

 

Refuge Protestant

 

L'inquiétude, c'est ne pas croire que Dieu va le faire bien, et l'amertume, c'est croire que Dieu s'est trompé. (Rev.Tim Keller)

 

Refuge Protestant

 

Tout ce que nous vivons, chaque douleur que nous endurons et chaque larme que nous versons sont importantes - pour toujours. (RC Sproul)

 

 

Quel ami nous avons en Jésus,  Lui qui porte tous nos péchés et nos souffrances ! Quel privilège d’apporter tout à Dieu dans la prière ! Oh, quelle paix nous perdons souvent, oh, quelle douleur inutile nous supportons, tout ça parce que nous n’apportons pas tout à Dieu dans la prière ! Sommes-nous dans l’épreuve et la tentation ? Rencontrons-nous des problèmes ? Nous ne devrions jamais nous décourager ; apportez toute chose au Seigneur dans la prière. Peut-on trouver un ami si fidèle, qui partagera toutes nos peines ? Jésus connaît toutes nos faiblesses ; apportez toute chose au Seigneur dans la prière. Sommes-nous faibles et chargés, encombrés d’un fardeau de soucis ? Précieux Sauveur, à jamais Notre Refuge. Apportez toute chose au Seigneur dans la prière, vos amis vous méprisent-ils, vous abandonnent-ils ? Apportez toute chose au Seigneur dans la prière. Dans ses bras, il vous prendra et vous protégera, vous y trouverez le réconfort. Sauveur béni, tu l’as promis, Tu porteras tous nos fardeaux. Puissions-nous toujours, Seigneur, t’apporter toute chose dans d’ardentes prières. Bientôt, dans la gloire, brillante, sans nuages, il n’y aura plus besoin de prier. L’extase, la louange et l’adoration sans fin seront notre douce part là-haut.  (Poème de Joseph Scriven)

 

 

Oh ! Dis tu : «Je suis un si grand pécheur, Christ n'aura pas pitié de moi.» Oh ! Vous ne connaissez pas mon bienheureux Maître ; Il est plus aimant que vous ne le pensez.  (Rev. Charles Spurgeon )

 

.

bible
croix

 

Partager cet article
Repost0
25 décembre 2020 5 25 /12 /décembre /2020 08:33
Joyeux Noël !

Joyeux Noël

à toutes et tous !

 Bonne fête de la Nativité !

Que Dieu bénisse 

Chacune et chacun d'entre vous !

 

Refuge Protestant

Evangile Matthieu 2

 

 

 

Gelobet seist du, Jesu Christ

(Cantate BWV 91)

de Jean Sébastien Bach

Joyeux Noël Refuge Protestant

 

Louange à toi, Jésus-Christ, pour être né homme d'une vierge, en vérité, c'est ce dont se réjouit l'armée des anges. L'éclat de la magnificence du Très-haut, l'image même de Dieu, a à l'heure fixée, pris demeure. L'enfant unique du Père éternel, lumière éternelle née de la lumière, se trouve maintenant dans la mangeoire. O hommes, contemplez donc ce qu'a fait ici la puissance de l'amour ! Dans notre pauvre corps fait de chair et de sang ! Celui-ci n'était il pas maudit, condamné, perdu ? L'éternelle bonté est vêtue. Ainsi recevra-t-il bénédiction. Dieu, pour qui le globe terrestre est trop petit, que ni la terre ni le ciel ne peuvent contenir, se révèle dans une petite crèche. Si la lumière éternelle nous rejoint ainsi, Dieu ne pourra dorénavant plus nous prendre en haine, nous qui sommes les enfants de cette lumière. Ah Peuple chrétien, allons, prépare-toi à recevoir chez toi le Créateur ! Le Puissant Fils de Dieu s'invite chez toi. Ah laisse ton cœur être touché par cet amour ; Il vient à toi pour te guider à travers cette vallée de larmes à son Trône. La misère que Dieu assume, nous a vraiment désigné un salut éternel, la surabondance des trésors célestes. En se faisant homme, il te fait participer à la splendeur des anges. Il t'installe dans leur chœur. Tout cela, Il l'a fait pour nous montrer l'immensité de son amour. Le Peuple Chrétien tout entier s'en réjouit et lui en est reconnaissant pour l'éternité. 

 

Croix Huguenote

 

Car un enfant nous est né, un fils nous est donné, et le gouvernement sera sur son épaule ; et son nom sera appelé merveilleux conseiller, le Dieu puissant, le père éternel, le prince de la paix.

Esaïe 9:5

Evangile Luc 2
refuge Protestant

 

.

 

 

 

 

 

.

La source même des endroits n'engagent pas sur certains domaines Refuge Protestant du point de vue doctrinal ou autres, ces sources trouvées pour la connaissance de chants communs restent libres & responsables pour eux-mêmes de leur contenu et direction.

Partager cet article
Repost0
31 octobre 2020 6 31 /10 /octobre /2020 15:22
Bonne fête de la réformation

Nous ne cessons de prier Dieu pour vous, et de demander que vous soyez remplis de la connaissance de sa volonté, en toute sagesse et intelligence spirituelle, pour marcher d'une manière digne du Seigneur et lui être entièrement agréables, portant des fruits en toutes sortes de bonnes œuvres et croissant par la connaissance de Dieu.

Colossiens 1:9-10

happy reformation day

Église réformée «toujours réformée» ?

La réponse à cette phrase en mode question est conditionnée ou dépend de ce que l'on entend par «réformer».
 
1.
 
Cette phrase est utilisée à maintes reprises aujourd'hui pour affirmer que l'Église doit être en constant «changement», s'occuper des tendances qui régissent la culture et s'adapter aux idées qui émergent dans la société.
 
Cependant, ceci est dangereux.
 
Essayer de s'aligner sur le monde pour paraître comme une organisation pertinente et maintenir des positions d'influence dans la société ne peut conduire qu'à abandonner les fondements de la foi chrétienne.
 
De nombreuses églises ont cessé de dénoncer le péché, en parlant de l'enfer et du besoin de salut des hommes, parce que ces discours sont dépassés en cette ère postmoderne.
 
Ces églises qui ont cessé cela aujourd'hui penchent et tombent en vendant un alignement sur des idéologies immorales, l'élévation de l'estime de soi des gens en se persuadant avec toutes sortes de messages complaisants.
 
Après avoir précisé qu'il n'y a qu'un seul évangile immuable, l'apôtre Paul écrit :
 
« Eh bien, est-ce que je cherche maintenant la faveur des hommes ou de Dieu ? Ou est-ce que j'essaie de plaire aux hommes ? Car s'il plaisait encore aux hommes, il ne serait pas un serviteur du Christ. " dans Galates 1:10.
 
Si le terme «réformer» est utilisé dans ce sens, l'Église n'a pas besoin d'une telle réforme.
 
Non pas parce que le terme est mauvais, mais parce qu'il est utilisé d'une manière différente de celle utilisée historiquement.
 
2.
 
Si par «réformer» nous entendons revenir aux fondements bibliques, considérer nos voies et nous tourner vers Dieu, rejeter tout enseignement qui ne correspond pas aux Écritures, alors nous devons continuer à nous réformer constamment.
 
Ceci est en contraste avec le premier sens mentionné du terme.
 
En fait, l'invitation à la réforme est un appel à la repentance, au retour sur la bonne voie, à changer d'avis.
 
Oui, tout comme les prophètes l'ont fait avec le peuple d'Israël dans la dispensation de l'ancienne Alliance, les appelant à reconnaître leur idolâtrie et les invitant à retourner auprès de Dieu.
 
De la même manière, l'Église et ses dirigeants continuent d'être des hommes affectés par la chute, avec des faiblesses et la possibilité d'erreur.
 
Pour cette raison, l'autorité doit reposer sur les Saintes Écritures, la Parole infaillible, infaillible et suffisante de Dieu pour l'homme de Dieu.
 
Enfin, l'expression «Église réformée toujours réformée» se terminait par «... Secundum Verbum Dei» ou «selon la Parole de Dieu».
 
Ainsi, l'utilisation correcte du terme n'existe que dans ce contexte de retour éminent aux Écritures.
 
Bonne fête de la Réformation ! 
 
Sola Fide
Sola Gratia
Sola Scriptura
Solus Christus
Soli Deo Gloria
 
 
 

′′ Erhalt uns, Herr, bei deinem Wort ′′ (′′ Garde-nous, Seigneur, fidèle à ta parole ′′) est un hymne de Martin Luther. C 'est un hymne bien connu que l'on peut trouver probablement dans de nombreux hymnes protestants. Martin Luther a écrit cet hymne dans une période d'incertitude, de danger perçu et de beaucoup de changements dans le monde. ′′ Seigneur, garde-nous fidèles à ta parole ′′ est une prière qui a connu des sacrifices pendant le temps de la Réforme. En cette période, où nous souffrons également d'incertitudes importantes dans notre monde, lorsque nous voyons des églises de plus en plus s'incliner face à la culture d'aujourd'hui, cet hymne reste pertinent. Gardons en nos cœurs que Dieu connaît toute chose, et que chaque jour, sa grâce paternelle est avec nous.

Bonne fête de la Réformation ! 
 

 

Église réformée toujours réformée 
selon la Parole de Dieu

 

Croix Huguenote Refuge Protestant

 

 

 

 

Source : De Reformada & Eric Ezinga

Partager cet article
Repost0
14 juillet 2020 2 14 /07 /juillet /2020 17:03
Citations (31)

Ces citations appartiennent à des Pères de l'Eglise, pasteurs, conducteurs, anciens, écrivains profanes ou non…. Chacune d’entre elles est une petite leçon de sagesse, ramenant toujours à l’essentiel et au principal : Christ, la Bible et Son Divin Auteur qui est Dieu.

(Refuge Protestant)

 

Croix huguenote

Que Dieu me permette d'avoir un seul œil et un cœur simple, désirant plaire à Dieu, faire du bien à mes semblables, et témoigner de ma gratitude envers Mon Adorable Rédempteur. (William Wilberforce)

 

 

Je désire que les gens aiment le Seigneur, non seulement pour ce qu'Il fait pour eux, mais pour qui Il Est. (R.C. Sproul)

 

 

Le matin, alors que la rosée est sur l'herbe, la Grâce se répand sur l'âme. Laissons à Dieu les matinées de nos jours et le matin de nos vies. La prière doit être la clé du jour et la serrure de la nuit. (Charles Spurgeon)

 

 

Ne craignez pas parce que votre prière est balbutiante, vos mots faibles et votre langue pauvre. Jésus peut te comprendre. (J.C. Ryle)

 

 

Le premier lien entre mon âme et Christ n'est pas ma bonté mais ma méchanceté, non pas mon mérite mais bien ma misère, non pas ma richesse mais mon besoin. (Charles Spurgeon)

 

 

Le chrétien n'est pas un homme bon. C'est un vil misérable qui a été sauvé par la Grâce de Dieu. (Martyn Lloyd-Jones)

 

 

Un pécheur ne se décide pas pour Christ ; le pécheur vole vers le Christ dans une impuissance et un désespoir absolus. (D. Martyn Loyd-Jones)

 

 

Le sentiment que la Colère de Dieu repose sur nous dote l'esprit affligé et le cœur contrit non seulement d'une vraie crainte et déplaisance, mais aussi le mortifie vraiment, tellement qu'il ne trouve rien en soi, et ainsi cherche tout son salut en la Miséricorde de Dieu. (Jean Calvin)

 

 

Dieu ne requiert des pécheurs qu'une seule chose : qu'ils implorent Sa Miséricorde, étant humiliés et abattus. Un cœur contrit est suffisant devant Dieu. (Jean Calvin)

 

 

La loi n'est jamais venue pour sauver les hommes. Il n'en a jamais été l'intention. La loi est venue à dessein pour rendre la preuve complète que le salut par les œuvres est impossible, et ainsi de conduire et pousser les élus de Dieu à compter entièrement sur le salut fini de l'Évangile. (Charles Spurgeon)

 

 

Tel est le monde : "Suivez votre cœur, croyez en vous, découvrez-vous, soyez fidèles à vous..." Tel est Christ : "Suis-moi, crois en moi, renie-toi, sois fidèle à moi." (x)

 

 

L’Évangile est ouvert à tous ; le pécheur le plus respectable n'a pas plus de droits sur lui que le pire. (D. Martyn Lloyd-Jones)

 

 

La Bible n'a aucun confort à donner à des gens qui ne sont pas chrétiens. Absolument aucun... Sauf pour les avertir de fuir la Colère à venir. (D. Martyn Lloyd-Jones)

 

 

Le pouvoir de transformer les gens ne se trouve pas dans mon témoignage personnel. Cela se trouve dans la proclamation du Christ. (R.C. Sproul)

 

 

Nous ne croyons pas pour naître de nouveau ; nous sommes nés de nouveau afin que nous puissions croire. (R.C. Sproul)

 

 

La prière n'est pas magique. Dieu n'est pas un groom céleste prêt à nos côtés et appels pour satisfaire tous nos caprices. (R.C. Sproul)

 

 

Je ne demande pas si vous savez des choses sur Lui mais connaissez-vous Dieu ? Appréciez-vous Dieu ? Est-ce que Dieu est le Centre de votre vie, l'Âme de votre être ? La Source de votre Plus Grande Joie ? Il est censé l'être. (Martyn Lloyd-Jones)

 

 

Alors que tu grandis dans la connaissance de toi-même et du Seigneur, tu apprendras à être plus méfiant de ton propre cœur. (Louis Berkhof)

 

 

Jésus nous a donné le privilège incomparable d'appeler Dieu "Père". (R.C. Sproul)

 

 

L'expérience est l'école du Seigneur, et ceux à qui Il enseigne apprennent généralement qu'ils n'ont aucune sagesse, à cause des erreurs qu'ils commettent, et qu'ils n'ont aucune force, à cause des glissades et des chutes qu'ils rencontrent. (John Newton)

 

 

 La faiblesse avec la vigilance tiendra là où la force avec trop de confiance échoue. (Richard Sibbes)

 

 

Dieu n'a pas besoin de vos bonnes œuvres, mais votre prochain en a besoin. (Martin Luther)

 

Croix Huguenote

Partager cet article
Repost0
31 octobre 2019 4 31 /10 /octobre /2019 06:25
Bonne fête de la Réformation !

Notre fidélité à la Réforme, c’est notre fidélité à la Révélation Biblique, l'attestation de ce message d’espoir, de paix et de justice, en tout temps et en tout lieu, là où notre vocation nous place et ce, pour la Seule Gloire de Dieu.

 

Bonne fête de la Réformation !

 

 

 

Refuge Protestant,

Bible Refuge Protestant

 

Nous croyons que, par le sacrifice unique que le Seigneur Jésus a offert sur la croix, nous sommes réconciliés avec Dieu, afin d'être tenus pour justes devant lui et considérés comme tels. Nous ne pouvons, en effet, lui être agréable et participer à son adoption que s'il nous pardonne nos fautes et les ensevelit. Nous affirmons donc que Jésus Christ est notre intégrale et parfaite purification, qu'en sa mort nous avons une totale réparation pour nous acquitter de nos forfaits et des iniquités dont nous sommes coupables, et que nous ne pouvons être délivrés que par ce moyen.

Confession de La Rochelle, article 17

sola scriptura Refuge Protestant
Croix Huguenote

 

Martin Luther Refuge Protestant

 

32 .Tous ceux qui pensent gagner le ciel moyennant les lettres de pardon délivrées par les hommes s’en iront en enfer avec ceux qui les endoctrinent ainsi.

Martin Luther

Jean Calvin Refuge Protestant

 

Dans les préceptes de la loi, Dieu n'est perçu que comme récompensant la justice parfaite et, d'autre part, comme le vengeur sévère de la méchanceté. Mais en Christ, son visage rayonne de grâce et de douceur envers les pauvres pécheurs indignes.

(Jean Calvin)

Bible Refuge Protestant
Croix Huguenote

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La source même des endroits vidéos n'engagent pas sur certains domaines Refuge Protestant du point de vue doctrinal ou autres, ces sources trouvées pour la connaissance de chants communs restent libres & responsables pour eux-mêmes de leur contenu et direction.

Partager cet article
Repost0
24 décembre 2018 1 24 /12 /décembre /2018 10:40

 

Il y a plusieurs versions concernant le premier arbre de Noël dans l’histoire.

 

Il y a celle de l'arbre de Noël décoré à Riga, la capitale de la Lettonie, comme bien d'autres sur des origines païennes.

 

Il semble en effet que l'arbre de Noël est une tradition scandinave et Luthérienne par la suite et non calviniste. Elle aurait été introduite en France par une Princesse Luthérienne vers la fin du XIXème siècle, et à priori n'était pas une pratique des huguenots français.

 

Cependant, l’histoire la plus crédible à ce sujet et qui nous intéresse d'autant plus autrement que des significations loin du rappel de la naissance de Notre Sauveur semble bien être celle du fondateur du protestantisme, Martin Luther, qui aurait été le premier, semble t-il à avoir décoré un arbre de Noël.

 

Selon celle-ci, le moine allemand se promenait dans les bois et fut inspiré par la beauté des étoiles qui brillaient dans le ciel.

 

Il remarqua que, à une certaine distance, elles ressemblaient à des branches d’arbres.

 

Il décida donc d’abattre un petit arbre et de le ramener chez lui.

 

Il plaça de nombreuses petites bougies sur les branches de l’arbre, et à partir de là, l’idée d’un arbre de Noël fut née.

 

Autre récit, Martin Luther recentre Noël sur Christ.


Au XVIème siècle, la coutume voulait que les enfants reçoivent des cadeaux le 6 décembre, jour de la Saint-Nicolas.
 
Dans la plupart des cas, il s'agissait de petites friandises, de pommes ou de noix.
 
C'est Saint Nicolas qui apportait les cadeaux.
 
Le personnage remonterait à l’évêque Nicolas de Myre.
 
Il aurait été un homme d’église particulièrement humain et un bienfaiteur des pauvres.
 
Martin Luther a fondamentalement rejeté comme tous les Protestant le culte des saints.
 
Pour lui, Jésus-Christ, Fils de Dieu est le Seul Médiateur entre Dieu et les êtres humains, et la légende de Saint Nicolas serait une « chose puérile », voire un mensonge, comme il le déclare lors d’un sermon pour la fête de la Saint Nicolas en 1527.
 
Il aurait préféré l’interdire tout à fait, comme l’ont fait plus tard certains de ses disciples.
 
Par contre, Luther a cherché à recentrer les choses sur Christ et il a introduit un autre personnage dans la distribution des cadeaux.
 
Selon un de ses discours de table transmis, il aurait demandé à sa fille Magdalena :
 
« Petite Lena, qu’est-ce que le Christ Saint va t’offrir ? »
 
Petit à petit la plupart des cadeaux vont être offerts à Noël par le Christ et non par Saint Nicolas.
 
Luther a également profondément influencé les chants de Noël.
 
Lorsqu’il allait à l’école, il était déjà choriste et a pratiqué divers instruments.
 
Luther avait donc bien une éducation musicale.
 
Il en tira bénéfice, car avec la Réforme, les paroissiens participaient désormais au service religieux.
 
Luther avait déjà introduit la langue allemande dans le service religieux, mais il manquait des chants compréhensibles en allemand.
 
À partir de 1523, Luther s'est de plus en plus consacré à la création de nouveaux chants.
 
En 1524, le premier chant de Noël de Luther est paru : « Loué sois-Tu, Jésus-Christ » (Gelobet seist du, Jesu Christ).
 
Mais son choral de Noël le plus célèbre est « Je viens à vous du haut du ciel » (Vom Himmel hoch da komm’ ich her) de 1535.
 
Luther improvisa ce chant, lorsque sa femme lui avait demandé de s'occuper du petit Hans qui ne cessait de crier.
 
Il s'est sans doute souvenu d'une chanson populaire de ménestrels qui parlait d'une jeune fille venant apporter des nouvelles d'un pays lointain.
 
Il a adapté ses paroles à la mélodie de la chanson, mais plus tard, il a remplacé cet air par sa propre composition.
 
Celle-ci a été imprimée pour la première fois en 1539.
 
« Je viens à vous du haut des cieux vous annoncer une bonne nouvelle, dont je veux parler et chanter. Aujourd'hui est né pour vous, d'une vierge élue, un petit enfant doux et fin qui veut devenir votre bonheur et votre joie. C'est le Seigneur Christ, notre Dieu, qui veut vous délivrer de toute misère. Il veut lui-même être votre Sauveur, vous laver de tous vos péchés. »
 
Les enfants écoutaient attentivement cette bonne nouvelle et y répondaient en chantant :
 
« Sois le bienvenu, noble hôte qui n'a pas méprisé le pécheur ! Tu viens auprès de moi dans ma misère ! Comment puis-je à jamais te remercier ? »

Nous retiendrons Gelobet seist du, Jesu Christ (Loué sois-tu, Jésus-Christ), un choral de Martin Luther écrit pour la fête de Noël en 1524.

 

Plusieurs œuvres de Johann Sebastian Bach portent aussi ce titre, en particulier :

  • Gelobet seist du, Jesu Christ (BWV 91), une cantate religieuse composée en 1724 ;

  • Gelobet seist du, Jesu Christ (BWV 604), un choral pour orgue de l'Orgelbüchlein.

 

Martin Luther et l'arbre de Noël
Martin Luther Noël

 

 

 

.

 

 

 

 

 

 

.

 

 

 

 

 

 

 

Source : Un chaleureux et reconnaissant remerciement aux contributeurs divers qui ont permis de compléter cette histoire ( Le Pasteur Guilhem Jaussaud et amis des Librairies Jean Calvin, le Pasteur Eric Kayayan, le Pasteur Marc Hauser ainsi que le Pasteur José Loncke)

Partager cet article
Repost0
31 octobre 2018 3 31 /10 /octobre /2018 20:10
Bonne fête de la Réformation

La fête de la Réformation, le dernier dimanche d’octobre, remonte à 1617, date où le prince électeur du Palatinat, calviniste, inaugura une célébration à l’occasion du centenaire de l’affichage, devenu déjà emblématique, des 95 thèses de Luther sur les indulgences le 31 octobre 1517.

 

Ce geste est considéré comme le point de départ de la Réformation.

 

Il est aujourd’hui un rappel des grands principes du protestantisme :

solas
Croix Huguenote

 

La fête de la Réformation (aussi appelée fête de la Réforme) est donc une fête célébrée le 31 octobre en commémoration de la Réforme Protestante, particulièrement par les communautés Protestantes Luthériennes, mais également par de nombreuses Eglises Réformées, Presbytériennes et bien d'autres ancrés à la Réforme

 

Le 31 octobre 1517, Martin Luther placarde ses 95 Thèses condamnant la vente d’indulgences sur les portes de la chapelle du château de Wittenberg en Saxe, donnant le coup d’envoi de la Réformation Protestante, marquant sa rupture avec le catholicisme.

 

Le commerce des indulgences consistait du principe à  la récolte par le clergé d'aumônes contre la promesse d'un allègement des peines qui "attendent" les pécheurs au purgatoire, antichambre du Paradis.

 

Le commerce des indulgences venait de la possibilité dans l'église catholique romaine d'acheter des indulgences (du latin indulgere, « accorder »), c'est-à-dire la rémission totale ou partielle devant Dieu de la peine temporelle encourue en raison d'un péché pardonné.

 

Cette pratique qui remonte au iiie  siècle reçoit une définition juridique dans les décrétales pontificales au xiie siècle.

 

L'indulgence obtenue en contrepartie d'un acte de piété (pèlerinage, prière, mortification, don) au cours du temps s'est et s'était allègrement transformée en un commerce bien lucratif.

 

L'affaire du commerce des indulgences fut le déclencheur de la Réforme Protestante, à une époque où le développement de l'imprimerie permettait une lecture directe de la Bible, dans toutes les langues, ce qui ouvrit la voie à une critique des croyances catholiques et des pratiques de ses prêtres.

 

Le commerce des indulgences pratiqué par Jean XXIII a été dénoncé par Jan Hus (1369-1415).

 

Il s'est développé à la fin du xve siècle dans une société dominée par la violence, les épidémies, la peur de la mort et de l'enfer.

 

Les bandes de mercenaires (Guerres d'Italie) massacrent les plus faibles avant d'acheter leur entrée au purgatoire ou au paradis.

 

C'est le mérite par les œuvres de l'église, qu'ils financent.

 

Les Protestants l'appellent commerce des indulgences et y voient un cercle vicieux violence-pardon.

 

Martin Luther rédige contre les indulgences ses 95 thèses qu'il affiche le 31 octobre 1517 sur la porte du château de Wittemberg.

 

Le texte s’en prend ouvertement au commerce des indulgences et affirme avec force que nous sommes sauvés non par des dons en argent ou des messes dites en notre nom, mais par la Seule Grâce de Dieu.

 

Luther affirme sa Foi en la prédestination, Volonté Divine Secrète qu'il oppose à la prétention des prêtres à pouvoir monnayer l'accès au paradis en désignant qui peut y entrer.

 

Des millions de messes sont dites chaque année par les prêtres, contre rétribution, pour des particuliers.

 

Seuls les plus riches pouvaient en quelque sorte se payer l'espoir d'accéder au Paradis quoi qu'il arrive.

 

Certains prêtres vivaient dans le luxe, revendaient à d'autres leur droit à dire des messes, et ne mettaient même plus les pieds dans leurs paroisses.

 

La plus célèbre des indulgences est celle qui fut accordée à quiconque aidera à la construction de la nouvelle basilique Saint-Pierre de Rome.

 

Cela me fait mal et me rend malade.
Ils croient que les âmes seront tirées du purgatoire dès qu’ils auront mis l’argent dans les coffres. Ils croient que l’indulgence est assez puissante pour sauver le plus grand pécheur, (…).

Lettre de Luther à Albert, archevêque de Mayence, le 31 octobre 1517

C'est un rempart que Notre Dieu

32 .Tous ceux qui pensent gagner le ciel moyennant les lettres de pardon délivrées par les hommes s’en iront en enfer avec ceux qui les endoctrinent ainsi.

Martin Luther

95 thèses martin luther

Martin Luther dénonce à la fois les indulgences pour les âmes du Purgatoire (thèses 8–29) et celles en faveur des vivants (thèses 30–68).

 

Dans le premier cas, les morts étant morts, ils ne sont plus tenus par les décrets canoniques (remise en cause du Purgatoire lui-même).

 

À ce sujet, Luther s'élève également contre le marchandage des indulgences et accuse l'Église de profiter de la peur de l'Enfer.

-----

Par amour pour la vérité et dans le but de la préciser, les thèses suivantes seront soutenues à Wittemberg, sous la présidence du Révérend Père Martin LUTHER, ermite augustin, maître es Arts, docteur et lecteur de la Sainte Théologie.

Celui-ci prie ceux qui, étant absents, ne pourraient discuter avec lui, de vouloir bien le faire par lettres. Au nom de notre Seigneur Jésus-Christ.

Amen.

 

 

1. En disant : Faites pénitence, notre Maître et Seigneur Jésus-Christ a voulu que la vie entière des fidèles fût une pénitence.

 

2. Cette parole ne peut pas s'entendre du sacrement de la pénitence, tel qu'il est administré par le prêtre, c'est à dire de la confession et de la satisfaction.

 

3. Toutefois elle ne signifie pas non plus la seule pénitence intérieure ; celle-ci est nulle, si elle ne produit pas au dehors toutes sortes de mortifications de la chair.

 

4. C'est pourquoi la peine dure aussi longtemps que dure la haine de soi-même, la vraie pénitence intérieure, c'est à dire jusqu'à l'entrée dans le royaume des cieux.

 

5. Le pape ne veut et ne peut remettre d'autres peines que celles qu'il a imposées lui-même de sa propre autorité ou par l'autorité des canons.

 

6. Le pape ne peut remettre aucune peine autrement qu'en déclarant et en confirmant que Dieu l'a remise ; à moins qu'il ne s'agisse des cas à lui réservés. Celui qui méprise son pouvoir dans ces cas particuliers reste dans son péché.

 

7. Dieu ne remet la coulpe à personne sans l'humilier, l'abaisser devant un prêtre, son représentant.

 

8. Les canons pénitentiels ne s'appliquent qu'aux vivants ; et d'après eux, rien ne doit être imposé aux morts.

 

9. Voilà pourquoi le pape agit selon le Saint-Esprit en exceptant toujours dans ses décrets l'article de la mort et celui de la nécessité.

 

10. Les prêtres qui, à l'article de la mort, réservent pour le Purgatoire les canons pénitentiels, agissent mal et d'une façon inintelligente.

 

11. La transformation des peines canoniques en peines du Purgatoire est une ivraie semée certainement pendant que les évêques dormaient.

 

12. Jadis les peines canoniques étaient imposées non après, mais avant l'absolution, comme une épreuve de la véritable contrition.

 

13. La mort délie de tout ; les mourants sont déjà morts aux lois canoniques, et celles-ci ne les atteignent plus.

 

14. Une piété incomplète, un amour imparfait donnent nécessairement une grande crainte au mourant. Plus l'amour est petit, plus grande est la terreur.

 

15. Cette crainte, cette épouvante suffit déjà, sans parler des autres peines, à constituer la peine du Purgatoire, car elle approche le plus de l'horreur du désespoir.

 

16. Il semble qu'entre l'Enfer, le Purgatoire et le Ciel il y ait la même différence qu'entre le désespoir, le quasi-désespoir et la sécurité.

 

17. Il semble que chez les âmes du Purgatoire l'Amour doive grandir à mesure que l'horreur diminue.

 

18. Il ne paraît pas qu'on puisse prouver par des raisons, ou par les Ecritures que les âmes du Purgatoire soient hors d'état de rien mériter ou de croître dans la charité.

 

19. Il n'est pas prouvé non plus que toutes les âmes du Purgatoire soient parfaitement assurées de leur béatitude, bien que nous-mêmes nous en ayons une entière assurance.

 

20. Donc, par la rémission plénière de toutes les peines, le Pape n'entend parler que de celles qu'il a imposées lui-même, et non pas toutes les peines en général.

 

21. C'est pourquoi les prédicateurs des Indulgences se trompent quand ils disent que les indulgences du Pape délivrent l'homme de toutes les peines et le sauvent.

 

22. Car le Pape ne saurait remettre aux âmes du Purgatoire d'autres peines que celles qu'elles auraient dû souffrir dans cette vie en vertu des canons.

 

23. Si la remise entière de toutes les peines peut jamais être accordée, ce ne saurait être qu'en faveur des plus parfaits, c'est-à-dire du plus petit nombre.

 

24. Ainsi cette magnifique et universelle promesse de la rémission de toutes les peines accordées à tous sans distinction, trompe nécessairement la majeure partie du peuple.

 

26. Le même pouvoir que le Pape peut avoir, en général, sur le Purgatoire, chaque évêque le possède en particulier dans son diocèse, chaque pasteur dans sa paroisse.

 

26. Le Pape fait très bien de ne pas donner aux âmes le pardon en vertu du pouvoir des clefs qu'il n'a pas , mais de le donner par le mode de suffrage.

 

27. Ils prêchent des inventions humaines, ceux qui prétendent qu'aussitôt que l'argent résonne dans leur caisse, l'âme s'envole du Purgatoire.

 

28. Ce qui est certain, c'est qu'aussitôt que l'argent résonne, l'avarice et la rapacité grandissent. Quant au suffrage de l'Eglise, il dépend uniquement de la bonne volonté de Dieu.

 

29. Qui sait si toutes les âmes du Purgatoire désirent être délivrées, témoin de ce qu'on rapporte de Saint Séverin et de Saint Paul Pascal.

 

30. Nul n'est certain de la vérité de sa contrition ; encore moins peut-on l'être de l'entière rémission.

 

31 Il est aussi rare de trouver un homme qui achète une vraie indulgence qu'un homme vraiment pénitent.

 

32. Ils seront éternellement damnés avec ceux qui les enseignent, ceux qui pensent que des lettres d'indulgences leur assurent le salut.

 

33. On ne saurait trop se garder de ces hommes qui disent que les indulgences du Pape sont le don inestimable de Dieu par lequel l'homme est réconcilié avec lui.

 

34. Car ces grâces des indulgences ne s'appliquent qu'aux peines de la satisfaction sacramentelle établies par les hommes.

 

35. Ils prêchent une doctrine antichrétienne ceux qui enseignent que pour le rachat des âmes du Purgatoire ou pour obtenir un billet de confession, la contrition n'est pas nécessaire.

 

36. Tout chrétien vraiment contrit a droit à la rémission entière de la peine et du péché, même sans lettre d'indulgences.

 

37. Tout vrai chrétien, vivant ou mort, participe à tous les biens de Christ et de l'Eglise, par la grâce de Dieu, et sans lettres d'indulgences.

 

38. Néanmoins il ne faut pas mépriser la grâce que le Pape dispense ; car elle est, comme je l'ai dit, une déclaration du pardon de Dieu.

 

39. C'est une chose extraordinairement difficile, même pour les plus habiles théologiens, d'exalter en même temps devant le peuple la puissance des indulgences et la nécessité de la contrition.

 

40. La vraie contrition recherche et aime les peines ; l'indulgence, par sa largeur, en débarrasse, et à l'occasion, les fait haïr.

 

41. Il faut prêcher avec prudence les indulgences du Pape, afin que le peuple ne vienne pas à s'imaginer qu'elles sont préférables aux bonnes oeuvres de la charité.

 

42. Il faut enseigner aux chrétiens que dans l'intention du Pape, l'achat des indulgences ne saurait être comparé en aucune manière aux oeuvres de miséricorde.

 

43. Il faut enseigner aux chrétiens que celui qui donne aux pauvres ou prête aux nécessiteux fait mieux que s'il achetait des indulgences.

 

44. Car par l'exercice même de la charité, la charité grandit et l'homme devient meilleur. Les indulgences au contraire n'améliorent pas ; elles ne font qu'affranchir de la peine.

 

45. Il faut enseigner aux chrétiens que celui qui voyant son prochain dans l'indigence, le délaisse pour acheter des indulgences, ne s'achète pas l'indulgence du Pape mais l'indignation de Dieu.

 

46. Il faut enseigner aux chrétiens qu'à moins d'avoir des richesses superflues, leur devoir est d'appliquer ce qu'ils ont aux besoins de leur maison plutôt que de le prodiguer à l'achat des indulgences.

 

47. Il faut enseigner aux chrétiens que l'achat des indulgences est une chose libre, non commandée.

 

48. Il faut enseigner aux chrétiens que le Pape ayant plus besoin de prières que d'argent demande, en distribuant ses indulgences plutôt de ferventes prières que de l'argent.

 

49. Il faut enseigner aux chrétiens que les indulgences du Pape sont bonnes s'ils ne s'y confient pas, mais des plus funestes, si par elles, ils perdent la crainte de Dieu.

 

50. Il faut enseigner aux chrétiens que si le Pape connaissait les exactions des prédicateurs d'indulgences, il préfèrerait voir la basilique de Saint-Pierre réduite en cendres plutôt qu'édifiée avec la chair, le sang, les os de ses brebis.

 

51. Il faut enseigner aux chrétiens que le Pape, fidèle à son devoir, distribuerait tout son bien et vendrait au besoin l'Eglise de Saint-Pierre pour la plupart de ceux auxquels certains prédicateurs d'indulgences enlèvent leur argent.

 

52. Il est chimérique de se confier aux indulgences pour le salut, quand même le commissaire du Pape ou le Pape lui-même y mettraient leur âme en gage.

 

53. Ce sont des ennemis de Christ et du Pape, ceux qui à cause de la prédication des indulgences interdisent dans les autres églises la prédication de la parole de Dieu.

 

54. C'est faire injure à la Parole de Dieu que d'employer dans un sermon autant et même plus de temps à prêcher les indulgences qu'à annoncer cette Parole.

 

55. Voici quelle doit être nécessairement la pensée du Pape ; si l'on accorde aux indulgences qui sont moindres, une cloche, un honneur, une cérémonie, il faut célébrer l'Evangile qui est plus grand, avec cent cloches, cent honneurs, cent cérémonies.

 

56. Les trésors de l'Eglise, d'où le Pape tire ses indulgences, ne sont ni suffisamment définis, ni assez connus du peuple chrétien.

 

57. Ces trésors ne sont certes pas des biens temporels ; car loin de distribuer des biens temporels, les prédicateurs des indulgences en amassent plutôt.

 

58. Ce ne sont pas non plus les mérites de Christ et des saints ; car ceux-ci, sans le Pape, mettent la grâce dans l'homme intérieur, et la croix, la mort et l'enfer dans l'homme intérieur.

 

59. Saint Laurent a dit que les trésors de l'Eglise sont ses pauvres. En cela il a parlé le langage de son époque.

 

60. Nous disons sans témérité que ces trésors, ce sont les clefs données à l'Eglise par les mérites du Christ.

 

61. Il est clair en effet que pour la remise des peines et des cas réservés, le pouvoir du Pape est insuffisant.

 

62. Le véritable trésor de l'Eglise, c'est le très-saint Evangile de la gloire et de la grâce de Dieu.

 

63. Mais ce trésor est avec raison un objet de haine car par lui les premiers deviennent les derniers.

 

64. Le trésor des indulgences est avec raison recherché ; car par lui les derniers deviennent les premiers.

 

65. Les trésors de l'Evangile sont des filets au moyen desquels on pêchait jadis des hommes adonnés aux richesses.

 

66. Les trésors des indulgences sont des filets avec lesquels on pêche maintenant les richesses des hommes.

 

67. Les indulgences dont les prédicateurs vantent et exaltent les mérites ont le très grand mérite de rapporter de l'argent.

 

68. Les grâces qu'elles donnent sont misérables si on les compare à la grâce de Dieu et à la piété de la croix.

 

69. Le devoir des évêques et des pasteurs est d'admettre avec respect les commissaires des indulgences apostoliques.

 

70. Mais c'est bien plus encore leur devoir d'ouvrir leurs yeux et leurs oreilles, pour que ceux-ci ne prêchent pas leurs rêves à la place des ordres du Pape.

 

71. Maudit soit celui qui parle contre la vérité des indulgences apostoliques.

 

72. Mais béni soit celui qui s'inquiète de la licence et des paroles impudentes des prédicateurs d'indulgences.

 

73. De même que le Pape excommunie justement ceux qui machinent contre ses indulgences,

 

74. Il entend à plus forte raison excommunier ceux qui, sous prétexte de défendre les indulgences, machinent contre la sainte charité et contre la vérité.

 

75. C'est du délire que d'exalter les indulgences du Pape jusqu'à prétendre qu'elles délieraient un homme qui, par impossible, aurait violé la mère de Dieu.

 

76. Nous prétendons au contraire que, pour ce qui est de la coulpe, les indulgences ne peuvent pas même remettre le moindre des péchés véniels.

 

77. Dire que Saint Pierre, s'il était Pape de nos jours, ne saurait donner des grâces plus grandes, c'est blasphémer contre Saint Pierre et contre le Pape.

 

78. Nous disons au contraire que lui ou n'importe quel pape possède des grâces plus hautes, savoir : l'Evangile, les vertus, le don des guérisons, etc...(d'après 1 Cor. 12).

 

79. Dire que la croix ornée des armes du Pape égale la croix du Christ, c'est un blasphème.

 

80. Les évêques, les pasteurs, les théologiens qui laissent prononcer de telles paroles devant le peuple en rendront compte.

 

81. Cette prédication imprudente des indulgences rend bien difficile aux hommes même les plus doctes, de défendre l'honneur du Pape contre les calomnies ou même contre les questions insidieuses des laïques.

 

82. Pourquoi, disent-ils, pourquoi le Pape ne délivrent-ils pas d'un seul coup toutes les âmes du Purgatoire, pour les plus justes des motifs, par sainte charité, par compassion pour leurs souffrances, tandis qu'il en délivre à l'infini pour le motif le plus futile, pour un argent indigne, pour la construction de sa basilique ?

 

83. Pourquoi laisse-t-il subsister les services et les anniversaires des morts ? Pourquoi ne rend-il pas ou ne permet-il pas qu'on reprenne les fondations établies en leur faveur, puisqu'il n'est pas juste de prier pour les rachetés.

 

84. Et encore : quelle est cette nouvelle sainteté de Dieu et du Pape que, pour de l'argent, ils donnent à un impie, à un ennemi le pouvoir de délivrer une âme pieuse et aimée de Dieu, tandis qu'ils refusent de délivrer cette âme pieuse et aimée, par compassion pour ses souffrances, par amour et gratuitement ?

 

85. Et encore : pourquoi les canons pénitentiels abrogés de droit et éteints par la mort se rachètent-ils encore pour de l'argent, par la vente d'une indulgence, comme s'ils étaient encore en vigueur ?

 

86. Et encore : pourquoi le Pape n'édifie-t-il pas la basilique de Saint-Pierre de ses propres deniers, plutôt qu'avec l'argent des pauvres fidèles, puisque ses richesses sont aujourd'hui plus grandes que celles de l'homme le plus opulent ?

 

87. Encore : pourquoi le Pape remet-il les péchés ou rend-il participants de sa grâce ceux qui par une contrition parfaite ont déjà obtenu une rémission plénière et la complète participation à ces grâces ?

 

88. Encore : ne serait-il pas d'un plus grand avantage pour l'Eglise, si le Pape, au lieu de distribuer une seule fois ses indulgences et ses grâces, les distribuait cent fois par jour et à tout fidèle ?

 

89. C'est pourquoi si par les indulgences le Pape cherche plus le salut des âmes que de l'argent, pourquoi suspend-il les lettres d'indulgences qu'il a données autrefois, puisque celles-ci ont même efficacité ?

 

90. Vouloir soumettre par la violence ces arguments captieux des laïques, au lieu de les réfuter par de bonnes raisons, c'est exposer l'Eglise et le Pape à la risée des ennemis et c'est rendre les chrétiens malheureux.

 

91. Si, par contre, on avait prêché les indulgences selon l'esprit et le sentiment du Pape, il serait facile de répondre à toutes ces objections ; elles n'auraient pas même été faites.

 

92. Qu'ils disparaissent donc tous, ces prophètes qui disent au peuple de Christ : "Paix, paix" et il n'y a pas de paix !

 

93. Bienvenus au contraire les prophètes qui disent au peuple de Christ : "Croix, croix" et il n'y a pas de croix !

 

94. Il faut exhorter les chrétiens à s'appliquer à suivre Christ leur chef à travers les peines, la mort et l'enfer.

 

95. Et à entrer au ciel par beaucoup de tribulations plutôt que de se reposer sur la sécurité d'une fausse paix.

« Avant la lumière de l’Evangile, j’ai été attaché avec zèle aux lois papistiques et aux traditions des Pères autant que n’importe qui et je les ai défendues avec grand sérieux comme saintes et nécessaires au salut. Avec tout le soin dont j’étais capable, je me suis efforcé de les observer par le jeûne, les veilles, les oraisons et autres exercices, en macérant mon corps plus que tout ceux qui aujourd’hui me haïssent si violemment et me persécutent, parce que je leur enlève la gloire de se justifier. »

Luther, Commentaire sur l’Epître aux Galates, 1531

Pères de la Réforme (Suisse)

Pères de la Réforme (Suisse)

Interprété par la Chorale de la Communauté Protestante Timothée d'Anduze

Nous croyons que, par le sacrifice unique que le Seigneur Jésus a offert sur la croix, nous sommes réconciliés avec Dieu, afin d'être tenus pour justes devant lui et considérés comme tels. Nous ne pouvons, en effet, lui être agréable et participer à son adoption que s'il nous pardonne nos fautes et les ensevelit. Nous affirmons donc que Jésus Christ est notre intégrale et parfaite purification, qu'en sa mort nous avons une totale réparation pour nous acquitter de nos forfaits et des iniquités dont nous sommes coupables, et que nous ne pouvons être délivrés que par ce moyen.

Confession de La Rochelle, article 17

Bonne fête de la Réformation

.

Bible
Croix Protestante

 

Partager cet article
Repost0
31 octobre 2015 6 31 /10 /octobre /2015 06:48
Bonne fête de la Réformation !

.

Le 31 octobre 1517, Martin Luther posait sur la porte de l'église du château de Wittenberg une affiche en 95 thèses contre l'abus des indulgences.

 

Commémorer la Réforme ne saurait se limiter uniquement à l’évocation de Luther et de Calvin.

 

La Bible doit être au centre de notre mémoire et de notre identité Protestante.

 

C’est peu dire que la Bible est et ne peut être encore que la pierre-angulaire du Protestantisme, de chaque Chrétien.

 

Pour Luther, elle est à la fois le chemin et le garant du retour nécessaire à l’authenticité de l’Evangile.

 

Pour Calvin, l’expérience est tout aussi personnelle, car en étudiant la Bible, l’Écriture devient Parole.

 

Non seulement Dieu parle, mais qui plus est, Il nous parle. 

 

Le célèbre « Sola Scriptura » est un cri face à la dissolution du message Biblique dans une culture et certains milieux (évangéliques comme protestants) tout en se nommant éhontément comme chrétienne, accommodent à son goût une parole qui a perdu toute saveur.

 

Elément unificateur des Églises de la Réforme et du Protestantisme, le « Sola Scriptura » est aussi un frein à un "œcuménisme douteux".

 

« Dieu a-t-il vraiment dit… ».

 

Dieu par les réformateurs ont remis ce trésor entre nos mains.

 

À l’image de la parabole des talents, nous sommes invités à le faire fructifier.

 

C’est l’occasion de repenser au message central de l’apôtre Paul, du réformateur de Wittemberg et ce que Calvin, Zwingli, des Spurgeon, Monod, Dhombres et tant d'autres n'ont cessé de prêcher : le Salut par Grâce, par le moyen de la Foi en Christ Notre Sauveur et Seigneur.

 

Notre fidélité à la Réforme, c’est notre fidélité à la Révélation Biblique, l'attestation de ce message d’espoir, de paix et de justice, en tout temps et en tout lieu.

 

Là où notre vocation nous place et ce, pour la Seule Gloire de Dieu.

 

Bonne fête de la Réformation !

 

 

 

Refuge Protestant,

 

.

.

.

Partager cet article
Repost0

Charles Spurgeon

" J'avoue que je donnerais à peine un penny pour tout salut que je pourrais perdre. La vie éternelle est la chose dont nous avons besoin, la Vie de Dieu, qui ne peut jamais changer ou être enlevée de nous, et c'est ce qui est donné à toutes celles et ceux qui croient en Jésus Christ."

Car, lorsque que nous étions
encore sans force,
Christ, au temps marqué,
est mort pour des impies
 (Romains 5-6)

Croix Huguenote

  Une femme oublie-t-elle

l'enfant qu'elle allaite ?

... Quand elle l'oublierait,

Moi je ne t'oublierai point.

Voici, je t'ai gravée sur mes mains

Esaïe 49.16

Croix Huguenote 

par theme

 

Google-Translate-English to French  drapeau-israel.gif   Traduire français en ItalianTraduire français en SpanishGoogle-Translate-English to Japanese BETA Traduire français en Arabic Traduire français en PortugueseTraduire français en Arabic Traduire français en Czech Traduire français en danish  Traduire français en Finnish Traduire français en German Traduire français en Greek Traduire français en Hindi  Traduire français en Korean BETAGoogle-Translate-Chinese (Simplified) BETA Traduire français en Croatian Traduire français en NorwegianTraduire français en Arabic Traduire français en Polish  Traduire français en Romanian Traduire français en Russian Traduire français en Russian BETA   Traduire français en SwedishTraduire français en Dutch